mac do

L'ouverture du premier Mac Do à Moscou a été un événement. C'était le 31 janvier 1990, Place Pouchkine. Les curieux attendaient plus de deux heures avant d'être servis. 30 000 repas ont été vendus ce jour là ! C'est le plus grand "restaurant" d'Europe avec 2500 m2 ! Au total, aujourd'hui, la Russie compte 517 restaurants McDonald's, dont 73 ont ouvert en 2014. Je serais curieux de savoir combien se trouvent à Saint-Pétersbourg.

 "«85% de tout ce que McDonald's vend provient des fournisseurs russes», raconte Khamzat Khasboulatov, président de l’enseigne en Russie et dans les pays d’Europe de l’Est, dans un entretien avec le quotidien Kommersant."

Donc tout va bien mais en riposte aux sanctions les autorités ont fait fermer quatre Mac Do en 2014… de manière temporaire. Quatre sur 517 c'est juste le symbole renforcé par la fermeture du premier Mac Do. Pour des raisons sanitaires.

 Une preuve de plus de la globalisation ?

J'appelle globalisation la victoire du pragmatisme dont Mac Do est un des symboles. Manger rapidement, à moindre frais quoi de plus pratique dans le sens philosophique du terme ? Et l'homme ne cherche-t-il pas en permanence le plus pratique ? Bien sûr, Mac Do peut s'appeler Burger King son concurrent, comme Coca a le sien avec Pepsi, démocratie oblige. Ou Mac Do peut aussi s'appeler KFC ou toute autre entreprise née de la même philosophie.

 Le pragmatisme est là pour en finir avec l'idéologie. Avec Mac Do on mange en dehors du temps et des lieux même si quelques adaptations sont réalisées suivant les pays pour que la différence puisse mieux cacher le fond unique. Alors, en réaction, l'idéologie revient avec par exemple la montée des règles religieuses !

 Au départ manger au Mac Do était une façon de manger "moderne" et c'était plus les habitants aisés qui s'offraient ce luxe. Mac Do a été pendant un temps sorti de son rôle officiel : le manger sans histoire, sans l'histoire, puisque on accordait à cet acte une valeur idéologique, manger "moderne". Mais, à Saint-Pétersbourg comme ailleurs tout est vite rentré dans l'ordre capitaliste aussi, pour faire histoire, les propriétaires de l'enseigne ont eu l'idée de fêter les 25 ans de son installation en Russie en proposant aux clients de raconter une de leurs histoires (il a trouvé son épouse dans une queue du Mac Do par exemple). Le témoignage ci-dessous n'entre pas dans cette enquête mais dit bien une façon de penser, je veux dire une triste façon de penser.

 "Une étudiante en 2008 à Saint-Pétersbourg pour quatre mois

J’étais trop heureuse de me retrouver à Mc Do, enfin un repas normal (lol), après 2 jours de quasi diet, enfin un repas qui me rappelle ceux de France, avec de la viande en laquelle je peux avoir confiance (yes, I trust Mac Do !). Bien sûr en me retrouvant devant les panneaux avec les noms des hamburgers, j’ai dû commencer par une phase décryptage avant de passer ma commande. En regardant comme ça on a l’impression que les noms sont très différents, mais ce sont en fin de compte quasiment exactement les même ! Les prix sont un peu moins cher que ceux en France. Les sauces sont par contre différentes, la sauce à potatoes (kartoffel comme en allemand) par exemple était jaune bizarre… Etant donné que le Mc Do n’est pas très loin de mon université, et que le restaurant universitaire est finalement cher par rapport à ce qu’ils proposent (environ 6€ le menu), je pense que le Mc do risque de devenir un de mes lieux favoris !!! (et oui le régime ne sera encore peut-être pas tout à fait pour cette fois-ci !)."

 Les prix un peu moins chers ? Oui, quand en France le Big Mac est à 4,41 dollars il est en Russie à 1,53 dollars. Mais la restauration y est généralement à un coût plus bas qu'en France. En 2018 la chute du rouble a induit aussi une baisse du prix en dollars mais moins en roubles.  J'en conviens Saint-Pétersbourg mérite mieux qu'un article sur Mac Do. JPD