Le Périgord est plein de surprises comme ce musée à TOURTOIRAC où on peut découvrir l’extraordinaire épopée d’Antoine de Touneins ; né en 1825 à Chourgnac d’Ans, fils de paysan périgourdin, il quitte sa Dordogne natale en 1860 et parvient à rallier à lui les tribus de l’extrême sud de l’Amérique. Les Mapuches, peuple d’origine précolombienne voient en lui un espoir d’autonomie et le proclament roi d’Araucanie et de Patagonie. Héritier en titre, le prince Philippe Boiry d’Araucanie a constitué une collection qui nous conte cette aventure hors du commun à deux pas de la maison où ce roi téméraire vécut ses dernières années.

Je donne ici la présentation de la question sur un site bien documenté où l’on peut accéder en cliquant sur le titre. J-P Damaggio

 MUSÉE DES ROIS D'ARAUCANIE

Le Royaume d'Araucanie et de Patagonie a été fondé en 1860 par les indiens Mapuche dans le territoire occupé maintenant par les Républiques d'Argentine et du Chili. 

Orélie-Antoine de Tounens, un avoué français vivant en Araucanie, a été élu par les Mapuche pour être le premier Roi d'Araucanie et de Patagonie. En 1862, le Roi Orélie-Antoine a été fait prisonnier par des soldats chiliens et après une longue capitivité expulsé en France. Il organisa trois expéditions pour réclamer son trône et rallier les Mapuche contre la République du Chili qui avait envahi et colonisé les territoires Mapuche. Le Roi Orélie-Antoine mourût en 1878 à Tourtoirac, France.

Même si la Maison Royale s'est trouvée en exil en France pour plus d'un siècle, elle n'a jamais renoncé à ses droits au point de vue droit international.
La Maison Royale d'Araucanie et de Patagonie a actuellement à sa tête le Prince Antoine IV d'Araucanie. Il est en contact étroit avec les groupes Mapuche aussi bien en Amérique du Sud qu'en Europe. A l'ONU il intervient à travers l'association Auspice Stella, ONG avec statut consultatif spécial auprès du Conseil Economique et Social.

Il est important de faire la différence entre un état, qui est une institution politique, et une nation, qui représente un groupe de personnes réunis par une langue, une culture et une histoire communes. 
Alors que le Royaume d'Araucanie et de Patagonie n'existe plus et n'est plus qu'un souvenir historique, la Nation Mapuche a préservé son identité culturelle malgré les efforts concertés de gouvernements coloniaux et républicains soit de les exterminer -- comme cela s'est produit en Argentine -- soit de les incorporer par force dans une culture occidentale, européenne -- comme cela continue à être le cas au Chili, à travers des lois appelant à détruire la culture, les traditions, le language et la possession des terres des Mapuche.