brésil féminisme

 

J’écris juste au moment où le Brésil vote.

J’écris car je suis, pas surpris, mais écœuré tout de même, par la propagande de nos médias qui ne cessent de répéter que le candidat d’extrême-droite est en bonne position. Et je serais curieux de savoir qui connaît le nom du candidat du PT : Fernando Haddad.

Je ne suis pas un fan du PT et on peut accuser ce parti de ne pas avoir fait le nécessaire pour faire connaître le remplaçant de Lula mais je suis en colère car les mêmes qui prétendent dénoncer l’extrême-droite s’en font les promoteurs indirects en laissant croire qu'il est le seul avenir possible.

A ce jour ,aucun sondage n’a donné la victoire au second tour (sauf avec 1% d’avance) au candidat d’extrême-droite, donc tout va se jouer entre les deux tours et en fonction des alliances qui vont se créer.

Je ne veux pas par ces mots minimiser l’exploit de Jair Bolsonaro mais rétablir l’équilibre de l’information.

Donc le PT n’a pu dépasser le 25% du départ tandis que le candidat nouveau arrive à 40% en étant parti de 5%. Où et comment a-t-il avancé ?

1 ) La machine médiatique

Ceux-là même, au centre, qui ont cru qu’en dénonçant la corruption du PT ils allaient en retirer les bénéfices se sont trompés. Mais les médias en disant tout et n’importe quoi contre le PT a fait le jeu du candidat inattendu. Ce dernier travaille avec des hommes qui ont fait le succès de Donald Trump fondé sur le contrôle des médias parralèles contre, soi-disant, les médias dominants.

2 ) La surprise du coup de couteau

Non seulement le coup de couteau a assuré à Jair Bolsonaro une notoriété facile mais, en plus, elle lui a permis de ne pas présenter un projet qui n’existe pas. La bataille du second tour sera donc de toute autre nature, des alliances étant prévues avec d’autres candidats.

3 ) Ceci étant une part du programme est connu.

Une vidéo le montre se dirigeant vers une collège députée et lui criant : « Je ne te viole pas car tu ne le mérites pas ». A l'heure où dit-on la parole des femmes se libère ! En conséquence de grandes manifestations féministes se sont déroulées dans le pays ,mais ça n’empêche pas le candidat d’obtenir de plus en plus de soutiens de femmes comme de pauvres qui savent pourtant qu’il est le candidat des riches. L PT s’inquiète en effet des soutiens qu’il perd dans son fief du Nord-est.

Comme dans le cas de Trump on assiste à un fossé entre les couches populaires et les couches moyennes.

4 ) Les évangélistes

Il m’est arrivé il y a bien longtemps de dénoncer le rôle politique des évangélistes au Brésil et si je ne suis pas un fan du PT c’est parce qu’il a cru qu’en faisant profil bas, il récupérerait des bénéfices. Je me souviens d’un débat avec des amis alternatifs vantant les mérites de Lula et à ma question sur le rôle des évangélistes il m’a été répondu qu’en effet il était très important, mais sans plus de réflexion.

Demain nous ferons le bilan réel. J-P Damaggio