Suite à un commentaire quelques mots sur le créole à l'ôle Maurice.

 Dans le livre que j’ai évoqué, Le Silence des Chagos, à évoquer des gens du peuple, on y trouve du créole.

-Serge, ki to pansé si nou fer séga lakaz sa samedi la ?

Comme ce n’est pas traduit je propose à tout hasard ;

-Serge, qu’est ce que tu pense si nous faisons un séga ce samedi ? (un séga est la danse la plus classique du peuple de l’île Maurice)

 

En créole ils ont l’habitude de quelques devinettes (sirandane) classiques :

Dilo débout ? qui peut s’écrire Dileau diboute ? (de l’eau debout ?) La Canne à sucre

Dilo apendant ? qui peut s’écrire Dileau en pendant ? (de l’eau suspendue ?) La noix de coco

Ptit bonhomme, grand capeau ? çampion (Petit bonhomme, grand chapeau ? Un champignon).

Qui ça Mousié la qui amène so lacase lahaut so lédos? Couroupas (Quel est le monsieur qui porte sa maison sur son dos ? Le colimaçon (ou court pas).

Mo éna ène barique av de qualités dileau ? Ene dizef (J'ai une barrique avec deux espèces d'eau ? un veuf).

Qui la langue qui zamés te menti ? La langue zanimaux (Quelle est la langue qui n'a jamais menti ? La langue des animaux).

Cote mo allé li sivré moi ? Mo tombe (Où je vais elle me suit ? mon ombre).

Mo zette lasène, mo lève ène gros posson, més moi tout sèle qui a manze li ? Mo femme (Je jette la senne, je relève un gros poisson, mais je serai seul à le manger ? ma femme).

Asoir li vide, la zournée li plein ? soulié (le soir il est vide, la journée il est plein ? Le soulier)

Bonhomme noir la tête rouze ? Boutéye divin (Bonhomme noir, la tête rouge ? bouteille de vin)

 Là je n’ai pas la traduction :

Boidebène là-haut rempart ? Moustache

Ménace dimoune, napa causé ? Lédoigt

Metté, lévé, tapé ? Sey soulier neuf

Rentre par la porte, sorti par la fenêtre ? Poissons dans lasène

Mo zétte li blanc, li tombe zaune ? Dizéf

So robe mo grandmaman azoute azouté boute en boute ? Létoit bardeaux

So l'esprit dans so néné ? Lichien

Touzours li manzé, zamais li avalé ? Moulin cannes

Tapis la reine touzours ouvert, zamais pliés ? Grand chemin

Coupe mo vente, ou a gagne mo trésor ? Ene grénade

 Le créole a aussi ses proverbes et dictons de son propre cru. Ou paraphrases de proverbes français :

Zaffères moutons napas zaffères cabris (les affaires des moutons ne sont pas les affaires des cabris. Ou tout simplement : ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde pas).

lizié napas éna balizaze (les yeux n'ont pas de frontière. L'œil a le droit de regarder partout).

zamés bef senti so corne trop lourd (Jamais le bœuf ne sent ses cornes trop lourdes).

Dileau dourmi touyé dimoune (L'eau qui dort tue du monde. Ou il faut se méfier de l'eau qui dort).

Dans mariaze liciens témoins gagnent batté (Aux noces des chiens les témoins reçoivent des coups. Ou : Entre l'arbre et l'écorce il ne faut pas mettre le doigt...).

Aspere iève dans marmite avant causé (Attendez que le lièvre soit dans la marmite avant de causer. Ou : Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué).

Quand fame leve so robe, diabe guette so lazambe (Quand une femme relève sa robe, le diable regarde sa jambe).

Li fine marié ène bouteye vide (Il a épousé une bouteille vide. Ou une femme sans dot...).

Les locutions sont aussi pittoresques que les sirandanes et les proverbes :

éne manman lacloche (une « mère cloche ». Ou grosse cloche...).

éne papa baton (un gros baton. Un gourdin).

batte lalangue (battre la langue ! Médire ou calomnier).

To labouce, to laguèle gratté (tu parles sans rien dire).

lesprit zaco (Esprit de singe. Balourdise).

lifaire so lagazette (Il raconte partout des commérages).

dilet tigre (du lait de tigre... Un rhum très fort !).

mo déquère (j'ai deux cœurs : je suis indécis).

pitit més couteau (petit mais solide. Et coupant).

caya-caya (cahin-caha).

li fine casse so laguèle dans so labouce (Littérablement : il lui a cassé la gueule dans la bouche ! Ou il lui a clos le bec).

Certains mots anglais ont passé phonétiquement dans le créole. Ainsi black-eye (œil poché) est devenu blacaille. Par extension «caille» signifie œil : virecaille (virer de l'œil) Caillelouce (loucher) Cailleborne (borgne).