Revue_M_dossier_sur_six_mois_après_Tchernobyl

Au début de la revue M, Lefebvre en fut un pilier et le voici ici interrogeant son ami Vincent Labeyrie sur la question du nucléaire.

L’écolo Vincent Labeyrie tient tout d’abord à se distinguer des «écolos dogmatiques» pour ensuite développer une position nuancée sur le nucléaire qui en effet ne pouvait pas plaire aux écolos dogmatiques. Labeyrie rejoindra l’écologie politique avec la campagne électorale de Dominique Voynet en 1994 qui avait réussi à tirer à gauche Les Verts. En 1986 il est toujours membre du PCF, un parti totalement pro-nucléaire. Ceci étant, sa position témoigne d’une démarche permanente au cours de sa vie, et proche de ce qu’on appelle la polyculture chez les paysans : la pluralité.

J’avais oublié cet article que je retrouve avec plaisir car il témoigne d’une pensée capable à la fois de s’enraciner dans des convictions, et d’évoluer en fonction des circonstances. J-P Damaggio