Les responsables du gouvernement tentent d’appliquer la stratégie cruciale, diviser pour régner, déjà portée à des sommets inimaginables. Chaque cas est un cas individuel donc on va faire un geste, pour les plus pauvres, pour ceux qui vivent en zone rurale, pour ceux qui travaillent et qui ont les yeux noirs. D’accord, pour les yeux je rigole….

Le porte-parole du gouvernement, sans sourciller, explique au journaliste que c’est une promesse : que le prix du diesel rattrape le prix de l’essence et le journaliste n’insiste pas pour dire : mais pourquoi ça ne serait pas l’inverse ? ou alors : mais comment le prix du diesel va rattraper le prix du super puisqu’il augmente aussi ?

Oui, mais il y a l’augmentation du prix du baril qui ne dépend pas du gouvernement sauf que le prix du baril n’intervient que de manière minuscule dans le prix des carburants vu le taxes déjà énorme ! Et de toute façon il n’y a pas, là non plus, de raisons de parler de fatalité quand on mesure le taux des bénéfices des Compagnies pétrolières.

 De toute façon la question est bien plus large :

-         Augmentation des tarifs de carte grise

-         Augmentation des tarifs du contrôle technique

-         Augmentation des tarifs des assurances

-         Augmentation des recettes des radars

Et tout ça, pour le bien des conducteurs, culpabilisables à souhait !

Quant au prétexte écolo, il date de Sarkozy qui au Grenelle de l’environnement, a donné aux Régions, le droit d’appliquer leur propre augmentation (dans la limite de 3 centimes je crois) destinée à des projets écolos. Franchement quand la Région Midi-Pyrénées augmente ainsi ses recettes de 30 millions d’euros dès le départ (2012) si elles doivent être placées sur la ligne «projets écolos» c’est seulement une façon d’assurer, sur les autres lignes, une augmentation des dépenses ! Surtout quand les dirigeants de la Région se battent non pour le train du quotidien qui est de leur responsabilité, mais pour une LGV bien peu écolo ! Toutes les taxes dédiées à des budgets précis ne sont en rien un corset, pour les dits budgets ! Rien ne prouve que les taxes sur les carburants ont permis le développement de politiques écolos !

 En fait, la révolte est une révolte générale contre le fait que les pouvoirs nous prennent pour des cons ! Eux, ils font tout pour notre bonheur, notre santé, notre bien-être, et nous, pauvres innocents nous ne savons même pas les remercier !

 Je suis pour des alternatives à la voiture mais rien ne dit que l’augmentation des taxes y est favorable. Je comprends, si la voiture est chère, alors on va moins l’utiliser et donc il y aura des alternatives mais c’est par l’inverse qu’il faut procéder : qu’il y ait des efforts politiques pour développer des alternatives et alors l’usage de la voiture va baisser !

Aujourd’hui, la voiture électrique est en vogue pour les autorités mais demain vu le coût de l’électricité faudra-t-il passer au moteur à hydrogène ? En fait tout dépend des lobbies ! Le pollueur par excellence ce sont depuis un siècle les Compagnies pétrolières qui imposent leur loi !

J-P Damaggio