Avant le 17 novembre des communistes ont révélé aux manifestants du rond-point de Castelsarrasin qu’ils étaient d’extrême-droite. Sans preuve bien sûr mais c’était tellement évident pour eux !

Ce cadeau à l’extrême-droite est triste. Oui c’est vrai 79% de l’électorat FN est d’accord avec les gilets rouges mais c’est vrai aussi de 73% de l’électorat LFI. En fait, l’électorat le plus favorable aux gilets jaunes c’est l’électorat de droite : 89%.

Mais laissons les sondages et revenons à Castelsarrasin.

Je ne suis pas sûr que le responsable de la sono en lançant au départ le chant des partisans a suscité l’enthousiasme de tout le monde mais je n’ai vu personne se boucher les oreilles.

Plus tard il y a eu le chant à la gloire de Che Guevara :

A un moment, une reprise en groupe du refrain d’Anti-Social.

En fait, dans la foule qui est venue, qui est passée, qui est restée, je ne serais pas surpris qu’on y trouve beaucoup d’abstentionnistes. Dans tous les cas, le souci n’était pas la couleur politique mais la couleur de la colère, une colère justifiée qui peut-être ne donnera rien, si ce n’est le plaisir ce 17 novembre de retrouver des gens qui cessent de pleurer. Et ce plaisir là est source d'envie de continuer. J-P Damaggio