26 novembre 2018

Les représentants des gilets jaunes

  L'ère de la démocratie numérique c'est l'ère de la vitesse. Après quelques recherches sur internet je trouve le commuiqué qui annonce les revendications et les responsables partiellement autodésignés. Ils sont ce soir sur C8 à 20 h 30.  Juste un mot sur le cas de Priscillia Ludosky absente des médias et qui a lancé la première pétition : Qui est Priscilla Ludovsky, l'initiatrice de la première pétition des "Gilets Jaunes" ? .." la personne présentée comme «porte-parole des gilets jaunes» dans le... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Essonne l’abstention passe de 60% à 80%

Victoire de Francis Chouat dans l'Essonne version France Info : « Francis Chouat, candidat soutenu par La République en marche et actuel maire d'Evry, l'a nettement emporté, dimanche 25 novembre, lors de la législative partielle organisée dans la première circonscription de l'Essonne. Le bras droit de Manuel Valls, à qui il va succéder à l'Assemblée nationale, obtient une large majorité des suffrages (59,1%). Son adversaire de La France insoumise, Farida Amrani, n'a pas réussi à unir derrière elle une gauche divisée, qui... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Qui pour représenter les gilets jaunes ?

Après deux mois de mise en œuvre du combat des gilets jaunes, deux machines sont en marche pour faire émerger des «responsables» : le pouvoir d’un côté et les médias de l’autre. Il m’est arrivé d’entendre une scène surréaliste sur France 3 : un reportage avait été réalisé sur un « responsable » des gilets jaunes dont finalement Laurent Dubois annonce qu’il ne sera pas diffusé car le personnage est trop marqué politiquement. S’agissait-il du Toulousain Benjamin Cauchy que La Dépêche aime... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Le dodo de l’île Maurice

L’actualité ne me fait pas perdre de vue le fil que je tente de tirer depuis plusieurs semaines : l’île Maurice. Par chance l’actualité m’y ramène avec la publication d’un numéro de Géo consacrée à l’île en question. Avec comme sous-titre : voyage au-delà des cocotiers. Avec de magnifiques photos, pas l’ombre d’une plage, seulement l’intérieur des terres. Il me semble que le nom du journaliste Olivier Piot est un nom de là-bas comme d’ici aussi puisque tous les noms français de là-bas viennent d’ici ! Je retiens... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 novembre 2018

La manif du 1er décembre

Je m’en voudrais d’être en retard pour signaler la manif du 1er décembre à Montauban même si à ce jour je n’ai pas tout compris. Je commence par le site internent de la CGT nationale et je découvre l’annonce d’une manif nationale le 1er décembre mais contre le chômage et la précarité. Là je descends d’un cran et je vais voir du côté de la CGT 82. Je découvre cette fois la référence à un tract unitaire que je donne en image (vous pouvez le lire mieu sur le site internet de la CGT82). Et là pas la moindre référence au chômage et à... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Les élites ne sont plus parisiennes

C’est en écoutant Michéa à Larrazet que j’ai constaté une contradiction dans son propos. A lui, à qui on reproche d’idéaliser le peuple, il répond : et ceux qui idéalisent les élites ont-ils un nom ? Il y a la question du nom et celle du lieu. Michéa a répété à Larrazet le côté parisien des élites sauf qu’en même temps il a indiqué que ce cercle fermé, souvent consanguin, était de partout, était cosmopolite. Alors je me suis dit qu’il faudrait un nom actuel pour exprimer cette situation. Il faudrait arracher les élites... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Michéa, Plenel à la même tribune

La farandole Biterroise interprète le chant à la gloire du 17 ème Un tel événement n’était possible qu’à Larrazet. Attention, ce ne fut pas un débat entre Plenel et Michéa mais un côte à côte, les deux hommes ne jouant pas dans la même équipe et Plenel avait un avion à prendre quand Michéa avait à prendre… la parole. Plenel a fait ses classes de journaliste à Rouge, journal de la LCR, puis, quand d’autres membres de ce parti sont allés chercher fortune au PS, lui est devenu le grand maître du Monde jusqu’au jour où il a trouvé... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2018

Michéa, Plenel à la même tribune

Un tel événement n’était possible qu’à Larrazet. Attention, ce ne fut pas un débat entre Plenel et Michéa mais un côte à côte, les deux hommes ne jouant pas dans la même équipe et Plenel avait un avion à prendre quand Michéa avait à prendre… la parole. Plenel a fait ses classes de journaliste à Rouge, journal de la LCR, puis, quand d’autres membres de ce parti sont allés chercher fortune au PS, lui est devenu le grand maître du Monde jusqu’au jour où il a trouvé sur sa route Pierre Péan ! Le livre « La face cachée du... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2018

Jean-Claude Michéa à Larrazet

Il n’a pas souhaité préparer une intervention pour se limiter à répondre à des questions d’Alain Daziron avec qui il partage un certain nombre d’idées. 1 ) Le rapport entre démocratie formelle et démocratie réelle Il s’inscrit dans l’histoire du capitalisme en partant de ce constat cher à Michel Clouscard : aujourd’hui tout est possible mais rien n’est permis. Attention dit que rien n’est permis ce n’est pas mettre un équivalent avec les dictatures. Pour le dire autrement : le système capitaliste n’a jamais été du côté... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Edwy Plenel à Larrazet

Que pouvait dire E. Plenel à Larrazet, lui qu’on a plutôt l’habitude d’écouter sur les plateaux télé ? Il a d’abord joué les modestes. Il est juste un grain de sable. Pardon, juste avant il a rendu hommage à Jean-Pierre Vernant. Tiens, bizarre ! C’est qu’auparavant, Vincent Azoulay qui a parlé de la démocratie athénienne, a dit sa dette envers le chercheur communiste. A la fin Plenel évoquera Orwell, un clin d’œil à celui qui allait parler après lui, Michéa. De même il a rendu hommage à une intervenante qu’il a appelé... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :