18 novembre 2018

Le PCF local et les gilets rouges

Avant le 17 novembre des communistes ont révélé aux manifestants du rond-point de Castelsarrasin qu’ils étaient d’extrême-droite. Sans preuve bien sûr mais c’était tellement évident pour eux ! Ce cadeau à l’extrême-droite est triste. Oui c’est vrai 79% de l’électorat FN est d’accord avec les gilets rouges mais c’est vrai aussi de 73% de l’électorat LFI. En fait, l’électorat le plus favorable aux gilets jaunes c’est l’électorat de droite : 89%. Mais laissons les sondages et revenons à Castelsarrasin. Je ne suis pas sûr que... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2018

Le NPA et les gilets jaunes

Est-ce parce que le bonnet était rouge que le NPA a soutenu les bonnets rouges et est-ce parce que les gilets sont jaunes qu’il ne les soutient pas, si on s’en tient à leur déclaration du 31 octobre ? Laissons les plaisanteries pour réfléchir sérieusement. 1 ) La NPA reconnaît totalement le bienfondé de la revendication. 2 ) Mais «la mobilisation est surtout porteuse d’une vieille revendication du patronat routier.» Ce qui était vrai pour les bonnets rouges est plutôt faux aujourd’hui : le patronat routier a obtenu de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2018

Lettre aux bloqueurs sur Le Comptoir cher à Michéa

Le Comptoir est un site internet qui appuie J-Cl Michéa. Je reprends ce texte que j’ai commenté d’un mot. J-P Damaggio   PAR AU RL LE 17 NOVEMBRE 2018 Cher bloqueur nous te remercions ! Ta motivation sans faille de manifester ton mécontentement est juste et saine et chaque esprit contestataire de cette nation voulant faire table rase du pouvoir en place devrait soutenir ton mouvement. Le ras le bol que tu exprimes va bien plus loin que la simple contrainte issue de la hausse des taxes sur le diesel. La lutte pour sa propre... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2018

Les métis en 1791

Autre fait que je n'avais pas imaginé : le statut propre des métis. En 1791 l'Assemblée nationale qui oublie le sort des esclaves, se penche subitement le 7 mai sur le sort des "hommes de couleur et nègres libres" en proposant de renvoyer toute décision les concernant, à la volonté d'une assemblé coloniale dont tout le monde sait qu'il est sous contrôle des colons. Dans sa composition ne figure pas l'île Maurice et toutes les Indes. L'abbé Grégoire est le premier à régir et obtient l'ajournement du projet. JPD Assemblée nationale 7... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2018

Castelsarrasin, 6h 15 du matin

LE CHANT DES PARTISANS     A 6 h 15 les gilets jaunes sont déjà une centaine. Après le chant des partisans un porte-parole donne les consignes de sécurité. Les barrières de la sortie du péage sont enlevées. Vinci ne perdra rien car la Compagnie a une assurance mais des automobilistes gagnent la gratuité. Pour le jour où ça sera la gratuité, elle ne sera pas difficile à mettre en oeuvre. A midi, le pique-nique se met en place et cette fois il y a foule. Au moins cinq cents personnes. D'habitude dans les manifs je... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2018

L'esclavage en 1789

Je n'ai jamais étudié de près les fameux cahiers de doléances mais avec les documents de l'Université de Standford qui en proposent quelques-uns il est facile d'aller vérifier si les cahiers ont évoqué l'esclavge. Et surprise, dès 1789 l'esclavage est évoqué par des cahiers du Tiers-Etat, du clergé ou même un de la noblesse. Voici les exemples. JPD   CAHIER Des remontrances et doléances des habitants du tiers-état du bailliage d'Aval séant à Lons-le-Saunier. Art. 10. Sera éteinte pareillement dans toute l'étendue du royaume la... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2018

Noms de lieux à l’île Maurice

Comme au Québec les noms qui sont encore ceux d’hier à l’île Maurice ont une charge poétique fabuleuse, tout en ayant une charge religieuse moindre. Je commence par ce coin sombre, cette butte de basalte qui s’appelle Le Morne car en effet il n’y a pas plus morne et quand les esclaves en fuite s’y cachaient la joie ne devait pas se croiser derrière chaque pierre. Le Bambous-Virieux est un autre paysage et j’imagine que c’est un dénommé Virieux qui a trouvé le nom qui a troué cette image de bambou pour désigner d’autres... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2018

Montricoux et Malartic (suite)

En 1894 la Société archéologique, au cours de sa sortie annuelle, est allé à Montricoux et indique au sujet du château : « Cela fait, nous nous dirigeons vers le château, en passant par la sortie du bourg, où existait il y a 25 ans encore la porte signalée par M. le curé Tesseyre. Un élégante grille nous donne accès au jardin anglais qui précède le château, de construction relativement récente, sous Louis XIV sans doute. L'écusson des anciens seigneurs les Maures de Malartic décorait la principale entrée: le marteau des... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2018

Gilets jaunes, exemple Castelsarrasin

La Dépêche a rendu compte d’une réunion sur Castelsarrasin, tenue à Bénis au sujet de l’action du 17 novembre. On observe une salle archi pleine (je ne sais comment a circulé l'info sur la réunion) mais sur la version internet un lecteur réagit pour ridiculiser les présents tous plutôt vieux (les sondages indiquent une mobilisaiton surtout chez les moins de 35 ans). Ridiculiser aussi le fait que pour le moment les lieux de blocage ne sont pas connus or la réponse est claire : ça dépendra forcément de la mobilisation réelle... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 novembre 2018

Les Malartic sous un autre angle

Sur le site municipal de Périgny on présente deux membres de la famille de Malartic et pour le gouverneur de l’île Maurice le ton n’est pas celui de l’article précédent. Je conteste le mot « s’acoquina » car à cette époque là les pouvoirs politiques et les corsaires marchaient TOUS la main dans la main sous peine pour le corsaire de perdre le droit à le rester. Il faut se souvenir que les pouvoirs et les corsaires se partageaient les butins pris aux Anglais. Pour le cas de l’esclavage l’appréciation n’est pas aussi simple... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :