20181205_163415 réduit

(photo rond-point de Castelsarrasin)

 

Tout gouvernement qui recule face à la colère populaire ne peut que reculer encore car il encourage indirectement ceux qui se battent !

C’est ainsi que les propriétaires de matériel du BTP qui perdaient des avantages ne veulent plus les perdre pour six mois mais pour toujours d’où un action imposante dans le Tarn.

De même les agriculteurs se disent que face à un gouvernement affaibli il faut agir.

La faiblesse n’est pas seulement une force pour l’adversaire mais une faiblesse pour le gouvernement. Ce qu’on appelle la dialectique.

Donc au sein du gouvernement et de la majorité il y a ceux qui plaident en faveur du retour à l’ISF puisque si on a reculé une fois, pourquoi pas deux et là Macron met les pendules à l’heure mais il l’avait déjà fait pour le maintien des taxes !

Mais le gouvernement qui recule divise aussi ses adversaires qui comme toujours sont sensibles à la fatigue.

Comment continuer ?

Tout le monde s’observe et attend samedi.

J-P Damaggio