Lalanne

J’ai déjà évoqué sur ce blog ce projet  de liste aux européennes en pointant les difficultés du site internet mis en œuvre.

Il est clair que les médias du pouvoir vont relancer ce projet et l’agenda étant la mère des batailles, le sondage réalisé par LREM, juste avant l’intervention de Macron, et relayé aussitôt après par un intervenant de choc n’est pas accidentel.

Disons d’abord un mot de l’opération Francis Lalanne puisqu’à Montauban nous avons eu l’occasion de le voir à l’œuvre aux municipales de 2008. Il déclarait alors : « Je travaille actuellement en France à la réunion de tous les mouvements écologistes indépendants pour créer une force politique écologiste indépendante qui ne soit plus une force d'appoint pour porter les valises des grands partis, a déclaré Francis Lalanne lors d’un meeting. Sylve me rejoint dans ce combat, je la rejoins dans le sien". Visiblement exalté, le chanteur a estimé que « le mandat de maire est le plus beau qui soit ». Il espère être adjoint à la culture mais aussi « marier des gens » : « c’est quelque chose qui fait battre mon cœur ». 

Puis, il a été candidat aux dernière législatives. Aujourd’hui, il est prêt à mettre 800 000 euros dans la liste gilets jaunes avec le soutien d’un homme pas très recommandable, Jean-Marc Governatori, co-secrétaire de l’Alliance écologiste indépendante qui opère dans le monde de la politique depuis les années 90.

Hayk

Hayk Shahinyan (à gauche sur la photo au cours d'une réunion arménienne) est en réalité celui qui active le plus fortement cette idée grâce à 20 apparitions sur les écrans télés. Il est régulièrement invité en plateau et/ou en duplex et apparaît quasiment tous les jours sur BFMTV ces douze derniers jours, alors qu’il ne sera jamais sur TF1 et seulement le 2 décembre sur France 2. Il restera alors 55 minutes sur le plateau de l’émission spéciale.

Il a été le Directeur général de OuiDom dans la région parisienne. C’est le spécialiste des services à domicile : ménage, repassage, jardinage et garde d'enfants à Paris et en banlieue parisienne. Il est passé par l’université de la Sorbonne pour y faire son droit et semble avoir pour fonction actuelle conseiller en entreprises.

le 2 décembre

Voilà comment il voit la liste à traverse ce sondage proposé où il faut répondre oui ou non : (ci-contre un moment de son plan média)

"Gilets Jaunes Le Mouvement" propose de participer aux élections européennes en proposant une liste Gilets Jaunes avec les règles suivantes :

- les candidats doivent représenter l'ensemble de la population (ouvrier, salarié, artisans, etc.)

- les candidats seront tirés au sort en direct en toute transparence, parmi tous ceux qui auront préalablement adressés leur candidature

- En cas d'élection (très probable avec la proportionnelle qui s'applique et si nous nous mobilisons), le (ou les) député européen Gilets Jaunes s'engagent à :

× Reverser la partie significative de son indemnité de député (et en garder "que" 3500 euros + frais, sur les 10 000 euros) à l'association GJM

× Sur une plateforme publique l'ensemble des projets de loi de la commission européenne sont votés par les citoyens et le député GJ s'engage à voter en fonction du résultat du vote des citoyens (il vote ce qu'on demande majoritairement).

L'ensemble des fonds récoltés par GJM seront gérés en toute transparence et de manière collective par l'ensemble des adhérents avec l'objectif d'utiliser ces fonds pour... financer (avec un fonctionnement similaire) notre participation sur tout le territoire aux élections municipales, et ensuite... législatives.

L'idée est simple :

- ne pas laisser les partis traditionnels seuls dans le champ des élections et prendre nos responsabilités

- imposer avec exemplarité un fonctionnement horizontal transparent dans l'intérêt général

- sur le moyen terme (2022) investir massivement avec un véritable projet de société l'assemblée nationale

Cette stratégie sur le long terme n’est en rien contradictoire avec toutes les autres actions à court terme.»

Les propositions sont techniques mais rien sur les orientations politiques. Normal, elles seront votées électroniquement ce qui fait penser au site internet du M5S en Italie.

 Jean-François Barnaba est lui aussi souvent en plateau pour défendre la même idée. Il occupe l’écran en tant que «gilet jaune de l’Indre». Son portrait sur magcentre est édifiant et on se demande comment il peut encore être évité à la télé. Or, sa présence sur la chaîne pendant de nombreuses heures, le désigne comme un représentant des Berrichons. Pourtant, jusqu’au premier décembre, ce fonctionnaire territorial momentanément privé d’emploi n’était apparu dans aucun média. Parfait inconnu jusque-là, il sera quinze fois en cinq jours, deux fois sur TF1 et deux fois sur France 2. «Je travaille à une liste gilets jaunes aux élections européennes», a-t-il indiqué lors de son passage sur France Inter.

 En ce 11 décembre le projet de listes aux européennes a pu prendre de l’ampleur puisque le sondage commandé par LREM donne 12% à cette liste éventuelle. Parions que les médias dominants soutiendront d’autant plus l’opération qu’elle renforce LREM puisque les perdants sont le FN et LFI.

Chacun a le droit de participer à une élection, sauf qu’en la matière c’est la plus surprenante récupération ! Le combat des gilets jaunes récupéré par des gilets jaunes alors qu’à la base un des axes de la lutte a été de lutter contre toute récupération ! A suivre. J-P Damaggio

P.S. Cet article vise surtout à montrer le rôle des médias dominants dans la fabrication de la vie politique.