Il y a un an j’ai écrit un livre numérique sur la Convention de LFI.

Je prépare l’édition 2019 suite à la nouvelle Convention.

Mais pour aujourd’hui notons quelques effets gilets jaunes sur LFI.

Pour Ruffin, si le référendum d’initiative citoyenne fleurit à nouveau cet hiver, « c’est parce que des hommes de conviction, nommons-les, Etienne Chouard et ses amis, l’ont semé, l’ont arrosé depuis des années ».

Clémentine Autain a avoué qu’à propos du RIC, « je n’aurais pas pris en modèle Etienne Chouard. Mais sans doute suis-je trop sensible aux dérives rouge/brun».

Pour cette fois je suis d’accord avec Clémentine Autain. Ruffin aurait-t-il voulu trop coller aux gilets jaunes ?

Un couac n’arrivant jamais seul - la majorité peut en témoigner - Alexis Corbière a mis la deuxième couche, ce mardi sur LCP. Evoquant à son tour le référendum d’initiative citoyenne et ses vertus, le parlementaire LFI a expliqué que tous les sujets pourraient être visés, « le mariage pour tous compris, puisque certains veulent à nouveau en débattre ». Et Corbière d’y voir une occasion de « relégitimer » cette mesure adoptée à grand bruit sous le quinquennat de François Hollande.

Et ce mercredi, Alexis Corbière a été contredit par son collègue du Nord. Pour Adrien Quatennens, le mariage pour tous, comme le droit à l’avortement, doivent être inscrits dans la Constitution « afin que ce ne soit plus discuté ».

Pour cette fois je suis d’accord avec Adrien Quatennens. Corbières aurait-il voulu trop coller aux gilets jaunes ?

Les débats bousculent tout le monde et c’est salutaire. J-P Damaggio