La Dépêche d’hier a publié un article avec photo à l’appui pour évoquer la soirée d'hommage rendue le soir même aux morts et la préparation de l’acte VII sur le Tarn-et-Garonne, point sur lequel les décisions seront rendues publiques demain suite à une réunion de préparation. Sur le rond-point de Caussade où ils sont présents sans la cabane, dix croix avaient été installées mais elles ont été enlevées dans la nuit du 25 décembre. La répression n’étant pas non plus en trêve un gilet jaune de la ville a reçu une contravention pour voiture mal garée !

 A cette occasion les commentaires des lecteurs de La Dépêche valent leur pesant d’or car ils représentent un échantillon de lieux communs entendus ici ou là.

 D’abord l’humour de ce lecteur : « Chez les gilets jaunes, il n'y a que les gilets qui réfléchissent. Ceux qui les portent sont vides de neurones. Ils sont prêts à suivre n'importe quel excité. Il n'y a qu'à lire quelques unes de leurs pages fb pour s'en rendre compte. » Le mouvement est lisible par les revendications, les actions et sur les pages fb il y a de tout, comme sur les commentaires de La Dépêche ! Ici le lieu commun c’est de prendre un propos ridicule pour la position générale.

 Ensuite le rôle de l’extrême-droite : «Monsieur, arrête de donner des leçons à tout le monde ! Tu penses que les guignols jaunes sont la seule opposition à macron ? tu penses que parce que pour une fois tu oses afficher ton soutien à un "mouvement" tu es le seul à avoir raison ? Je lutte contre la politique que mène macron aujourd'hui depuis des années, si nous avions été plus nombreux nous n'en serions pas là aujourd'hui. Mais soutenir "un mouvement" manipulé par l'extrême droite qui n'est pas capable de définir des revendications qui aillent dans le sens de l'histoire et qui renifle de plus en plus la peste brune, c'est hors de question ! » Ce message n’est pas celui d’un donneur de leçons ! Par "chance" d’autres parlent aussi de la peste rouge !

 Dernier message amusant : « la seule idée avec laquelle je suis d'accord avec les GJs c'est le dégagisme. Alors il serait temps de l'appliquer les GJs : DEGAGEZ… et rentrez chez vous et prenez un bulletin d'adhésion au parti brun ou rouge qui vous plait et à ce moment là vous manifesterez quand votre chef tout rouge ou cheftaine toute brune vous l'ordonnera mais surtout ne rentrez pas dans leur service d'ordre car avec vos 10 morts sur la conscience vous n'êtes pas de pros...» En voilà un qui n’a aucune conscience de la réalité du phénomène et qui voudrait réduire la lutte sociale au bulletin de vote. Les Gilets jaunes ne répondent à l’appel d’aucun chef…

 Des témoignages qui rejoignent l’appel à une grande manifestation des adversaires des gilets jaunes à Paris pour le 20 janvier. Ils craignent donc qu’à cette date le mouvement ne soit pas essoufflé ?

 En fait ce qu’il faut reconnaître c’est l’importance du débat interne aux gilets jaunes et je découvre par exemple une dénonciation de Chalençon que vous avez pu lire il y a longtemps sur ce blog (3 et 10 décembre). Le 23 décembre il a confirmé son obsession ancienne : "La guerre civile est inévitable". 

J-P Damaggio