sur le rond point

En ce samedi ensoleillé ce fut un peu le bazar en matière d’appel à manifester pour le Tarn-et-Garonne. Peut-être moins qu’auparavant, mais un peu plus tout de même ! Les journalistes locaux auront eu du mal à suivre la diversité d’actions.

La classique manif de Montauban n’a pas donné lieu à un appel habituel mais à une proposition confuse. Un appel plus clair a organisé un covoiturage pour aller à Toulouse. Une action a été annoncée à Caussade.

Finalement nous avons rejoint l'appel à se rassembler à Castelsarrasin. 

discussion force de l'ordre

Une bonne centaine de personnes ont bloqué le rond-point devant l’autoroute.

Les forces de l’ordre empêchaient toute action en matière de péage.

Les manifestants ont négocié pour empêcher l’entrée, vu que la sortie était intouchable. Il y aurait pu y avoir affrontement physique et ensuite on aurait évoqué la répression mais finalement, sagement, c’est seulement autour du rond point que l’action s’est déroulée sans interférence des forces de l’ordre.

La vie des gilets jaunes est pleine de contradictions. Les uns voulant bloquer ici, d’autres là ! Bloquer l’entrée de l’autoroute me paraissait le plus original car il existe toujours une alternative routière à l’autoroute. Ce fut l’opération mise en place un moment et il est fabuleux de constater rapidement le nombre important de véhicules que ça concerne.

derrière les grilles

On a pu remarquer les petits malins prenent la tangente même en utilisant des sens interdits devant les gendarmes.

Comme toujours, la hantise des gilets jaunes ce sont les automobilistes hargneux. Un paradoxe quand certains les présentent comme des défenseurs de l’automobile.

Puis, dans un rond-point il y a tellement de routes (là il y en a cinq) d’autres options ont été retenues.

Quelques banderoles ont été plantées.

Les gilets jaunes ont vu passer les fêtes sans disparaître.

nationalise les autoroutes

Sur l'un d'eux l'autocollant ci-contre que je n'avais jamais vu. D'où vient-il ? Un gars est passé, il en avait, il les a distribué et voilà. Pas ebsoin de mettre un nom de parti, de syndicat ou de mouvement; A quoi bon ? Seule la revendicaiton compte et celle-ci je la partage 100%. Un référendum sur ce point et c'en est fini de ce vol de casseurs haut de gamme !

Pour continuer le mouvement, un peu de clarté dans les annonces permettrait de sortir de l’entre-soi, car je crains que peu de personnes aient eu vent de la manif de Castelsarrasin. Non je ne dis pas « je crains » mais je suis sûr. Mais tel est le mouvement.

J-P Damaggio

P.S. Un photo montre des gilets jaunes derrière une grille mais ne criaient pas à la répression : les grilles sont les décorations de noël !