ingrid

Derrière la tête de liste, voici les neuf autres membres, âgés de 29 à 53 ans, et qui sont comptable, cariste, commercial, juriste ou encore fonctionnaire territorial. Il s'agit de Côme Dunis, Myriam Clément, Frederic Mestdjian, Brigitte Lapeyronie, Ayouba Sow, Agnès Cordier, Marc Doyer, Barbara Turini et Geoffrey Denis.

Et les candidats suivants devront être validés par les dix. Dans un premier temps le projet supposait un tirage au sort des candidats !

Je suis surpris de ne pas y voir Barnaba et Christophe Chalençon. Pour ce dernier, dès le 10 décembre je reprends cette info du journal Marianne : Christophe Chalençon y donne des éléments utiles : «J'ai participé au mouvement Nous citoyens, et j'ai été candidat aux législatives de 2017 avec Génération citoyens. » Ce qui est tout à fait exact et nuance le propos précédent quand il dit qu’il n’a jamais été encarté politiquement. Il a obtenu 0,63% et vous pouvez lire sa profession de foi sur mon site internet. Elle confirme une part de son combat d’aujourd’hui (assemblée citoyenne) et en dément une autre : son soutien à Macron !

En fait c’est son chef de parti qui est là en la personne de Marc Douillet. Un parti qui a soutenu dès le premier tour Emmanuel Macron, qui a présenté sans grand succès des candidats aux législatives qui au second tour ont appelé à voter Macron.

On a le droit de changer.

Le nerf de la guerre. Pour pouvoir présenter une liste aux européennes et assurer une campagne électorale, la liste Ralliement d'initiative citoyenne doit encore trouver les fonds nécessaires, d'un minimum de 700 000 à 800 000 euros, rappelle Le Figaro. "Nous avons pour l'instant à peu près 10% de cette somme, assure Hayk Shahinyan au quotidien. Nous allons lancer un appel aux dons et peut-être une campagne de crowdfunding."

Problème, le "guide du mandataire" pour les élections européennes, mis en ligne sur le site de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) le 11 janvier précise que "la pratique du financement participatif (crowdfunding) n'est pas conforme à la législation relative à la perception de dons pour le financement des campagnes électorales, dans la mesure où les fonds sont recueillis par un intermédiaire autre que le mandataire financier ou l'association de financement". Ce qui n'empêche pas de pouvoir récolter des fonds en ligne à condition de créer son propre formulaire sur le site de la campagne ou du parti, précise Le Parisien.

Comme je l’ai écrit par ailleurs mon problème majeur c’est le poids des médias dans cette décision qui apparaît un peu moins quand on regarde les dix noms sauf si on note qu’il fallait des femmes donc M. Clément a laissé sa place à Mme Clément !

Côme Dunis gilet jaune de Montargis habitué de BFM a eu les éloges du site Fdesouche le 10 décembre.

Dès le 20 décembre, plusieurs figures nationales et locales des Gilets Jaunes ou mouvements déjà structurés tels que les Gilets jaunes le Mouvement (Ingrid Levavasseur, Jérémy Clément, Côme Dunis, Jean-François Barnaba, Christophe Chalençon, Hayk Shahinyan) et de nombreux soutiens des Gilets Jaunes (personnalités, associations et mouvements citoyens) se sont réunis à Paris pour affirmer leur volonté de travailler ensemble et de jeter les bases d'une structuration démocratique afin de se coordonner, et de construire l'avenir. » A suivre. JPD