Susana Prieto Terrazas

Il existe encore des endroits où se rassemblent 45 000 ouvriers. C’est au nord du Mexique dans les maquiladoras mais il s’agit de 45 maquiladoras et pas d’une.

Il sragit d’entreprises fabriquant des pièces pour l’industrie automobile des USA.

Le président du Mexique vient d’augmenter le salaire minimum de 20%. Les patrons refusent. Les ouvriers sont en grève.

Les patrons comptaient sur l’aide de syndicats corrompus.

grève mexique

Les ouvriers ont découvert l’aide d’une avocate exemplaire car la grève est jugée illégale. Toujours ces lois qui servent à protéger le fort et non le faible.

Toute grève doit être précédée d’une conciliation.

Susana Prieto Terrazas est devenue l’idole des milliers de grévistes.

Les entreprises avec l’aide des syndicats jouèrent la carte des primes contre celle du salaire et vu les augmentations décidées ils acceptèrent à condition de supprimer les primes !

L’avocate est au cœur de la lutte car aussitôt des ouvriers ont été licenciés sans respect de la loi et là aussi elle a fait preuve de grande efficacité.