législatives PCF 82

 

Les sept meilleurs votes PCF dans les cantons du 82 pour les législatives :

1924 : Valence, 8,1% ; Lavit, 5,6% ; St-Antonin, 6,8 % ; Montauban, 4,8% ; Caylus, 4,5% ; Caussade, 4,1% ; Verdun 4,4% ;

1928 : Valence, 10,1% ; Verdun 9,6% ; Auvillar, 7,5% ; St-Antonin, 6,4 % ; Montauban, 4,8% ; Moissac, 4,2% ; Lavit, 3%.

1932 : St Antonin, 5,9% ; Valence, 5,1% ; Auvillar, 4,7% ; Lavit, 4,6% ; Verdun 3,1% ; Montauban 2,8% ; Moissac, 2,1%.

1936 : St Antonin, 12% ; Montauban 10% ; Caussade, 7,6%, Valence, 6,5% ; Caylus, 5,5% ; Verdun 5,1% ; Auvillar, 5,2%.

1978 : Castelsarrasin, 28,2% ; Grisolles, 25,6% ; Villebrumier, 23,7% ; Verdun, 23,6 % ; Montech, 22,2% ; Auvillar, 22,2% ; Moissac, 22,1% ; Valence, 21,2%.

 Pour l'entre deux guerres, ces scores renvoient en partie aux activités militantes fortes sur les cantons de St Antonin, Valence, Caussade. Mais elles peuvent être faibles voire inexistantes comme à Auvillar, Verdun, Lavit. Et ces données rappellent l'existence du communisme rural. Il y a cependant des zones nettement plus communistes et l’idée était de voir si elles venaient de l’histoire. C’est vrai par exemple pour le canton de Lavit très à gauche dès 1848.

Le tableau a été réalisé en 1980 d’où le grand saut en 1978 où cependant les conditions sont différentes puisque sur le secteur de Castelsarrasin (qui regroupe deux anciennes circonscriptions), il n’y a pas de candidat socialiste pour le bonheur du tout jeune J-M Baylet qui a failli être devancé par le candidat du PCF. C’est le moment de plus grande gloire du PCF.

Ce travail fut un choc pour moi car quand je l’ai accompli je pensais que le PCF en TetG était né… en 1945 ! J-P Damaggio