Antonin Delzers

Midi artistique 17 août 1901

 Le Graveur Delzers. Nos lecteurs savent déjà que la Société Méridionale de Gravure a confié au graveur Antonin Delzers la reproduction des plus belles toiles de Philippe de Champaigne : Louis XIII donnant Le Collier de l’Ordre du Saint-Esprit au duc de Longueville.

M. Delzers, qui s’est acquitté de sa tâche en véritable artiste, vient de mettre la dernière main à cette œuvre et l’on peut admirer le bon à tirer à la vitrine de M. Blagé, chapelier, rue d’Alsace. La gravure est d’une belle couleur, d’un burin vigoureux, le dessin impeccable et les étoffes sont surtout remarquablement traitées. L’ensemble est fort bien rendu et l’artiste a su mettre en valeur et faire ressortir, par la gravure, les beautés de la toile. L’effort est d’autant plus méritoire qu’on ne doit pas se dissimuler les nombreuses difficultés de cette planche, en raison des détails des broderies et de l’exécution des têtes et mains qui sont cependant rendues avec une extrême finesse. Nous ne pouvons que féliciter la Société méridionale de Gravure d’avoir choisi le jeune maître, originaire de Castelsarrazin, et ancien élève de notre Ecole des Beaux-Arts. Antonin Delzers s’est distingué comme graveur au Salon à la dernière Exposition des Jeunes et à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. A obtenu le premier second Grand-Prix de Rome, officier d’Académie depuis peu, est actuellement boursier de voyage à l’étranger pour le compte du ministère des Beaux-Arts. Nous sommes heureux d’applaudir aux succès du jeune artiste qui joint à son talent incontestable, l’aménité du caractère et une franche cordialité.