Souvent les réunions sont filmées mais le compte-rendu écrit est plus synthétique et plus accessible. Je découvre celui-ci rédigé par Davy Delpeche à la date du 1er mars. Il reflète globalement la vie du mouvement. J-P D.

 

Accueil- Présentation de l'organisation de la réunion et des règles à respecter.

Minute de silence en hommage aux victimes Gilets jaunes.

1- Rapport du travail des commissions :

* Commission "Actions pacifiques" :

Retour sur la "mise en scène " dénonçant les violences policières avant la marche du samedi 19 février. Regrets du peu de participant-e-s ( seulement 300 personnes) et de l'absence des médias.

Organisation de la marche à Castelsarrazin ( samedi 16 février ) et du repas "auberge espagnole" du lendemain dimanche 17.

Programme pour les prochaines actions :

- Samedi 23 février : marche à Montech à 14h

- Dimanche 3 mars : marche à Montauban habillés en noir pour exprimer le deuil suite aux violences policières que le mouvement subit ( appel national ). Réalisation d'une banderole.

- Samedi 9 mars : marche à Montauban à 14h au départ de l'esplanade des Fontaines.

* Commission "revendications" :

La dernière réunion n'ayant pas eu lieu, il n'est ressorti de cette commission qu'une liste non validée de 100 revendications par un des participants. Pour certains cette liste est trop longue et devrait seulement comporter les 4 ou éventuellement les 13 revendications proposées lors de la 2ème assemblée citoyenne ( par exemple l'augmentation des revenus, le rétablissement de l'ISF le RIC ... à rediscuter )

Une participante explique que la liste de 100 revendications est une manière d'aller à la rencontre des gens pour les ré-intéresser au mouvement et qu'ils iront dans les villes environnantes le diffuser et par là prendre contact avec les habitants.

* Commission "communication" :

Fonctionne plutôt bien, elle a produit les flyers appelant aux actions et alimente les pages du groupe Facebook malgré la difficulté de l'éloignement des différents participants à ce mouvement dans le département ( pas moins de 15 groupes !). C'est aussi le groupe communication qui a organisé l'Assemblée citoyenne du jour et qui contacte les médias.

La commission se réorganise et s'améliore au fil du temps. Après le constat partagé de la diminution du nombre de participants aux actions proposées la commission se donne pour objectif de créer le matériel ( flyers ; affiches etc.) pour se donner les moyens d'aller à nouveau à la rencontre de la population, tout en rappelant que celui ci a un coût et que c'est une dimension à prendre en compte.

 

2- Débat :

Rappel de l'existence des "Cahiers de doléances " ( revendications ; actions ; communication ) sur lesquels chacun est invité à aller écrire ses propositions, remarques, critiques etc.

1er thème : les augmentations ( alimentation ; péages etc. ) effectives depuis février.

La discussion s'oriente en fait sur le coût des flyers réalisés puis sur l'image renvoyée par le médias du mouvement avec le constat d'un grand découragement de la population et d'un grand défaitisme. Comment réagir et que mettre en place pour remotiver et être efficace au niveau local et concrètement.

Echange sur l'attitude à avoir face aux médias et sur la manière de ré-informer nous mêmes...éventuellement en retournant au contact plus régulièrement ( ex en faisant du porte à porte ) avec des tracts simples et concrets.

Témoignage d'une assistante maternelle qui relate que ses collègues qui ont pourtant à faire face à une attaque très grave de leurs droits ont refusé à sa demande de rejoindre le mouvement GJ par peur. Elles craignent les violences dans les manifestations à Montauban.

Intervention pour souhaiter qu'on fasse un bilan comparatif de ce qu'on demandait et de ce qu'on a effectivement obtenu.

Un participant fait part de la nécessité de s'inscrire au niveau national et d'insister sur la revendication pour lui essentielle de sortir de l'Union européenne.

Une participante raconte comment pour essayer de retourner l'opinion publique et accepter le jeu du "buzz" Elle va par exemple aux manifestations déguisée en Marianne. Elle nous relate le succès rencontré. Elle insiste sur la nécessité d'utiliser la communication et le visuel et propose d'aller déposer chez les commerçants un autre logo que celui "gilets jaunes" pour exprimer notre colère que nous utilisons sur nos flyers parce que ce nom "gilet jaune" fait peur désormais.

Constat d'un mouvement qu'il faudrait remobiliser et de la nécessité de créer l'association des gilets jaunes et des syndicats même si c'est très compliqué. Proposition de la préparation commune d'un temps fort d'ici 2 ou 3 semaines en insistant sur la communication de cet événement particulier.

Insistance sur le retour à un nombre raisonnable de revendications et notamment les 4 qui concernent le pouvoir d'achat, la justice fiscale, l'urgence écologique ( développement durable ), et la démocratie. Besoin aussi d'utiliser des termes positifs: "pour" telle ou telle proposition et pas seulement "contre" ce qui pourrait être plus mobilisateur.

Présentation du groupe Facebook " Blocage 82 en colère" (3400 membres) qui diffuse les informations de ce qui se passe dans le département et qui recueille les témoignages des gens qui ne s'en sortent pas avec l'exemple d'une dame qui après avoir retiré ses charges ne pouvait boucler son budget. Comment utiliser cet outil pour informer l'ensemble des gilets jaunes du 82 ?

Explications sur les différences entre le groupe Facebook " Gilets jaunes infos 82" qui se donne pour mission de diffuser les informations sur le département et dont les modérateurs n'exercent aucune censure sur les publications diffusées tant qu'elles n'expriment aucun contenu raciste, antisémite, sexiste, homophobe injurieux etc.

Intervention pour affirmer la nécessité de créer de l'intelligence collective et si la communication est naturellement indispensable elle ne peut suffire.

Discussion sur l'éventuel débat à organiser sur l'Union européenne qui semble être un frein pour certains aux principales revendications avancées par les Gilets jaunes;

Question sur la manière de faire revenir les gens qui étaient au départ dans le mouvement et qui ont disparu. Et recentrer la lutte sur les 3 principales revendications concernant la justice sociale, fiscale, et démocratique (l'écologie s'étant greffée après ).

 2ème thème : le Grand débat organisé par le gouvernement

Information sur l'organisation d'un "grand débat" le lundi 18 février à la Maison du peuple à 18h par les membres de la radio Gilet jaune.Un animateur radio ( Rémi Constant ) retenu sur une liste à la Préfecture animera ce débat en s'appuyant sur les cahiers de doléances récupérés à la Préfecture et deux secrétaires noteront les doléances exprimées et les diffuseront en espérant qu'elles remonteront jusqu'à l 'Elysée .

Autre date : le jeudi 21 février : débat organisé par l'association Alphonse Jourdain ( ? )

 Pour les dates des débats organisés par la Préfecture :

- 20 février à Villememade 19h30

- 21 février à Vazerac 20h

- 22 février à Cordes Tolozannes 18h

- 22 février à Belbèze en Lomagne 19h

- 2 mars à Escatalens 20h

- 2 mars à Lamothe Capdeville 10h

- 6 mars à Bressols 20h

 Polémique sur le Grand débat organisé à Moissac pour un membre du Rassemblement National qui utilisent le nom "gilet jaune". Rappel de l' "a-partisianisme " du mouvement Gilet Jaune. Et remise en question de cet article de La Dépêche qui accuse les gilets jaunes de Moissac d'être instrumentalisés par le RN alors que beaucoup de ses participants n'en font pas partie.

Beaucoup d'interventions sur la manière de participer de manière pertinente à ce Grand débat et notamment en filmant les interventions.

 Proposition du groupe "Communication" de centraliser et unifier les questions que chacun pourrait poser sur la boite mail : "GJ.infos82@gmail.com" et organiser la participation à ces "grands débat" avec la même liste de questions. Chaque personne intéressée se propose sur le mail et pourra avoir accès à cette liste et les énoncer lors des rencontres auxquelles il s'engage à participer.

Discussion autour du problème de l'information. Peut-être devrait-on créer un site internet ? Un blog ? Une liste de diffusion où chacun reçoit tous les mails envoyés ? Est évoqué le problème de la confidentialité...

Il y a aussi le problème de tous ceux qui n'utilisent pas internet... peut -être faire comme à Caussade où un commerçant a accepté de servir de "point-relais" pour diffuser les informations entre les membres gilets jaunes. Possibilité de désigner des "représentants" de chaque ville pour harmoniser les échanges. Eventuellement mettre en place des affichages pour éviter que deux événements aient lieu en même temps ?

Evocation du problème de la disparition de la commission "revendications" qui aurait dû effectuer ce travail d'harmonisation des revendications émises par les différents groupes gilets jaunes " du département.

Débat autour de la proposition de l' Evêque de Montauban de donner une messe en hommage aux victimes depuis le début du mouvement. La décision est prise de diffuser l'info mais de ne pas appeler en tant que groupe "gilets jaunes. Celles et ceux qui souhaitent y participer y vont individuellement mais en aucun cas au nom des gilets jaunes".

Proposition d'organiser des "moments forts " tous ensemble notamment en se calant sur les événements appelés nationalement avec diffusion de flyers sur les ronds points qui peuvent être en noir et blanc pour diminuer les coûts. Proposition de faire appel au matériel des syndicats qui accepteront volontiers et même gratuitement.

Autre proposition de reprendre les actions : péages, horodateurs, radars, blocages...

Débat sur la proposition du RIC qui est apparue après le 17 novembre et qui pose la question des priorités de nos demandes. Rappel de ce qui a déclenché le mouvement et qui concernait surtout le pouvoir d'achat.

 

Retour sur la grève générale du 5 février pour déplorer le peu de participants.

Fin de l'assemblée avec l'évocation de la manipulation du gouvernement accusant les gilets jaunes d'antisémitisme et l'information d'un rassemblement organisé le mardi 19 février à Montauban- Esplanade des Fontaines à 18h30.

Fin de l'assemblée avec remerciements aux participants et à celles et ceux qui ont préparé la collation à laquelle chacun est convié.