grand débat castelsarrasin

C’est sur une manif Gilets jaunes à Montauban voici presque quinze jours que des gilets jaunes ont distribué l’appel ci-contre au Grand débat. Un grand débat organisé par les citoyens tarn-et-Garonnais ai-je lu. Le lieu, l’imposante salle Jean Moulin, était plutôt surprenant.

Nous avons fait le déplacement une petite heure, en mode touriste, pour découvrir la version Grand débat chère à Macron : par l’animateur, les questions et la forme. Rien à voir avec les réunions organisées par les gilets jaunes à Moissac !

Donc par l’effet de l’action des gilets jaunes, une tribune a été offerte pour des constats classiques, des propositions sans lendemain, et des observations parfois utiles.

Pourquoi sans lendemain ? Car la question majeure n’est pas de proposer (ça fait des décennies de propositions) mais comment se faire entendre ?

J’ai bien entendu, certains pensaient que les élus présents allaient s’expliquer par exemple sur le moyen de créer des emplois. Sur le facebook des gilets jaunes de Castelsarrasin il avait même été annoncé que les noms des élus invités et absents serait affiché à l’entrée mais je n’ai rien vu de tel: « Pour information, la liste des invités ainsi que la liste des présents/ absents sera affichée à la salle Jean Moulin de Castelsarrasin le soir du débat. Cette même liste sera bien évidement envoyée avec les conclusions du débat à l'Élysée. »

J'en profite pour remercier les deux personnes qui ont joué le rôle de secrétaire.

N’étant pas resté jusqu’à la fin, je ne sais si des élus se sont exprimés. J’ai noté la présence de la députée de la circonscription, qui au fond de la salle, prenait sagement des notes (tout en consultant son téléphone). J’ai noté le maire conseiller général installé devant et peut-être d’autres élus étaient présents et je vois mal ce qu’ils pouvaient répondre dans un tel contexte. Que Macron fait de l’enfumage ? Avec la caution de certains gilets jaunes ?

 J’ai noté cependant des observations utiles comme la distinction signalée entre la grande surface (Carrefour, Leclerc etc.) et son «drive». Le drive n’étant pas un lieu commercial, il est faiblement taxé et en conséquence les géants de la grande distribution le gèrent directement puisqu’il est source de bénéfices importants tandis que la grande surface est donnée en franchise…

Je suis allé voir sur internet l’histoire des « drive » où le journal Capital raconte une autre histoire où il ne mentionne pas la question de la taxation. Peut-être les maires pourraient en dire quelque chose ? (voir document à la fin)

Quand à la discussion cent fois entendue : « il y a de l’emploi agricole en Tarn-et-Garonne mais faute de candidats il faut faire appel à la main d’œuvre étrangère » « oui, mais les conditions de travail ne sont pas celles qu’impose la loi » elle manifeste des intérêts différents classiques.

Quant à ceux qui n’ont pas besoin d’écouter les citoyens, vu leur savoir permanent, ils m’ont confirmé que Macron est génial. J-P Damaggio

LE_Drive

P.S. Je me suis demandé combien le gouvernemùent a dépensé pour organiser le Grande débat. Je suis sûr que ça dépense ce que j'imagine mais ce sont là de basses questions de fric qui ne concernent personne.