Taittinger

Je ne sais s’il existe un livre faisant l’histoire de la répression en France. Clémenceau y aurait sa place tout comme Macron. Les événements de février 1934 à Paris sont entrés dans l’histoire. Pas les mêmes à Toulouse en février 1934, en lien avec la venue de Taittinger.

On retrouve des acteurs d’aujourd’hui :

« La Ligue des droits de l’homme

La Section Toulousaine de la Ligues des Droits de l’Homme dans son assemblée générale du 19 juin 1931, élève une protestation véhémente et indignée :

1° Contre l’emploi des gardes mobiles pour la répression des manifestations du 18 juin qui, sans cette intervention, auraient conservé leur caractère de calme et de dignité ;

2° Contre les brutalités systématiques de la police d’Etat qui, sans nécessité, a balayé les rues de Toulouse dans la nuit de 18 au 19 juin, entraînant, par ses provocations des bagarres et des dégâts dont elle est seule responsable. »

 Je vais donner deux Unes du journal socialistes pour comprendre (le journal communiste La Voix du Midi n’est pas accessible sur internet mais je donnerai bientôt le témoignage de Jean Marcenac).

Attention, je ne donne pas cet exemple pour dire : « voyez aujourd’hui il n’y a pas eu de mort ! ». Chaque époque a son contexte. J-P Damaggio

Midi socialiste 19 juin 1934

Midi socialiste 21 juin 1934