girardin député

Emile_de_Girardin_député_

En 1842 dès le 27 mars le Journal de Toulouse annonce la candidature à Castelsarrasin d’Emile de Girardin le grand patron de La Presse. Quels sont ses amis dans l’arrondissement ? Je ne sais. Quant à ses ennemis il s’agit du centre gauche qui soutient la candidature de Constans, grâce au Courrier du Tarn-et-GaronneConstans deviendra un pilier de la Seconde république et une victime du coup d'Etat de 1851.

 Au même moment le Courrier du Tarn-et-Garonne avait espéré soutenir la candidature de Victor Hugo sur le secteur de Montauban mais finalement il refusa. Par contre il y a eu la candidature de François Arago sur Moissac.

 Le Courrier du Tarn-et-Garonne a contre lui L’Echo du Tarn-et-Garonne légitimiste, que je n’ai pu consulter et La Presse semble avoir comme allié Le Messager de Castelsarrasin dont les numéros des Archives départementales commencent plus tard.

Cette centaine de pages se contentent de reprendre les documents des journaux et les résultats officiels.

Il y a deux sections :

 

1er tour

2ème tour

 

1ère

2

1

2

Constans

113

79

123

83

De Cours

99

64

80

59

Girardin

93

141

111

149

Blanc

3

4

0

2

 Au premier tour personne n’a obtenu la majorité, avec 234 pour Girardin, 192 pour Constans (la gauche) et 163 pour de Cours (légitimiste). Au deuxième tour pas de majorité donc le lendemain sera élu celui qui est en tête des deux premiers. Votants 572 ; Girardin : 297 et Constans : 267 avec 8 blancs (on disait voix perdues). Il y a 175 abstentions. La victoire de Girardin a été difficile mais bien qu'élu ailleurs il choisira Castelsarrasin pour ce mandat. Ensuite il reviendra à Bourganeuf. J-P Damaggio