17 avril 2019

Le collège de Castelsarrasin 1830-1848

collège_de_Castelsarrasin_2 Première version de 100 pages Sommaire Introduction Le contexte national Situation générale La naissance du nouveau collège en 1830, les bâtiments Fonctionnement général Le personnel de l’école Le principal Rieunier (1794-1867) et son fils l’amiral Jean Louis de Rimonteil de Lombarès et son fils Les leçons particulières Les élèves Le conseil général et les collèges du département Documents : Revue des deux mondes 1841 : projet de loi sur l'instruction secondaire 1842 : Le budget de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2019

Paul Ariès – François Ruffin

 Voilà deux hommes qui, dans une autre histoire, auraient pu devenir deux complices. D’un côté François Ruffin qui a créé Fakir quand Paul Ariès cherchait à créer l’immondialisation. Ils appartenaient tous deux à une gauche inventive mais Paul Ariès a été conduit à  changer son fusil d’épaule. L’immondialisation a été éphémère car, on le devine dès le premier numéro, avec l’article sur Vincent Cheynet : Paul Ariès se lance alors dans La Décroissance. Puis avec la victoire de Sarkozy, il se trouve au cœur d’une autre... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 avril 2019

Profs sans parachute

Je retrouve cet article écrit pour le n°1 du journal L’immondialisation de novembre 2004 et que j’avais totalement oublié. Il reprend des thèmes qui me sont chers avec en son pivot le directeur d’école (revenu dans l’actualité) et l’abandon du lien au territoire (le parachute). J’avais essayé d’inventer un autre type d’articles sur l’école… J-P Damaggio   Profs sans parachute  Quoi ! Encore un énième article de lamentations sur des profs qui, à chaque rentré, oublient leurs deux mois de vacances ! Quand il s'agit de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2019

Caradec, et Macron chef d’entreprise

Au fil des ans, la classe politique française a considéré que la gestion du pays n’était rien d’autre que la gestion d’une entreprise. Pas seulement la classe politique : au début des années 2000 une militante de la CFDT me disait que l’Education nationale avait besoin d’être gérée comme une entreprise ! Mais l’entreprise évoluait plus vite que la capacité de la classe politique à s’y adapter ! Aujourd’hui à l’heure de la start-up nation, Macron est devenu le plus achevé des chefs d’entreprise. On peut donc lui... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :