gravure 2

le_miroir_des_âmes

Je pense que ce texte est plutôt du genre inconnu.

Il a été réédité à la mort de l’écrivain par une association qu’il lui arriva de créer parmi tant d’autres, la SAAJ, lisez la société des amis d’Alfred Jarry dans la revue l'Etoile-absinthe.

Ce texte inclassable symbolise parfaitement le personnage :

-         Se moquer de l’église

-         Se moquer de la littérature

-         Commenter des images

-         Frôler la poésie.

Je ne sais si Noël Arnaud était un anticlérical par tradition familiale (je ne sais rien sur sa famille) ou s’il l’est devenu, mais lui et ses amis ne se sont jamais privés pour rire des curés. Et ici il prend les images pieuses comme base de son propos en prétextant la reprise d’un livre ancien.

Noël Arnaud a toujours défendu ce qu’on appelle la culture populaire mais sans pour autant se mettre à genou devant elle.

Et sa vie durant il a été poète mais, au nom de ses responsabilités diverses, il laissa un peu la poésie de côté. En fait, et c’était là la ‘Pataphysique, vivre à côté.

J-P Damaggio