attribue-a-zadkine-ossip-1890-bruniquel-2806414-500-500-2806414

Extraits de Mémoires confiées à l’ami Gaston-Louis Marchal qui les reprend dans Zadkine m’a dit en 2007 dans Un cahier de la société culturelle du Pays castrais. Zadkine arrive à Bruniquel en 1918 sur l’invitation d’Henry Ramey. Il s’y marie avec Valentine Prax le 14 août 1920.

«Montant plus haut dans le village, l’architecture semblait plus ancienne. Tout était construit en pierre. Portes et fenêtres taillées dans la pierre avaient pour moi un beau langage grave. Tout était à regarder. Il me semblait que je marchais au travers d’un ancien monde (…) Les marches d’un escalier était amoureuses d’une colonne rose qui les supportait et les murs, faits de milliers de pierres taillées et ajustées parlaient d’un antique savoir et d’un heureux temps où l’homme avait su rendre la pierre obéissante (…) Une fenêtre trouait en silence sur un paysage lointain. Un escalier montait vers nulle part. C’était un monde enchanté dont la beauté étrange me semblait si proche et inconnue à la fois (…) L’air était vierge et parfumé (…) Et ce vent exquis qui caressait tout, autour des herbes, comme une…. »

 

Pourquoi n'est-il pas resté à Bruniquel ?

Il n’est pas resté à Bruniquel car la maison qu'il voulait acheter ne correspondait pas à ses moyens de l'époque et il voulait réaliser le monument aux morts du village or son projet ne sera pas retenu, étant considéré comme trop moderne.

 Autre article sur le sujet mais à partir du cas Caylus

Ci-dessous le mariage de Zadkine (il est le premier en commençant par la gauche).

mariage de Zadkine