alice et le dodo

article sur le sujet : ICI

Le dodo est devenu une légende qui a permis de mettre l’île Maurice en vedette (voire lien ci-dessus). Le hasard a voulu que Charles Lutwidge Dodgson bégaie un peu et, pour dire son nom, il disait Do Do Dodgson. D’où son attention pour un animal étrange nommé dodo à cause des Portugais. Ce révérend prof de math pendant 47 ans au Christ Church College se lança par hasard dans la publication d’un livre surprenant Alice au pays des merveilles où le dodo joue sa partition. En voici la preuve : dans le troisième chapitre , Alice, le canard, le dodo, l'aiglon, le lori et plusieurs autres créatures fantastiques tentent de se sécher et de se réchauffer après être tombés dans la mare aux larmes. Après plusieurs suggestions, Alice se plaint d'être «plus mouillée que jamais ». Dans la scène qui suit, le dodo apparaît comme un oiseau plutôt stupide et ridiculisé par les autres :

 

dodo salisbury

«Dans ce cas, déclara solennellement le Dodo en se levant, je propose que la réunion soit remise à une date ultérieure, et que nous adoptions sans plus tarder des mesures plus énergiques qui soient de nature à... »

«Parle plus simplement ! s'exclama l'Aiglon. Je ne comprends pas la moitié de ces grands mots, et, par-dessus le marché, je crois que tu ne comprends pas, toi non plus » Sur ces mots, il baissa la tête pour dissimuler un sourire ; on entendit nettement quelques oiseaux ricaner.

«Ce que j'allais dire, reprit le Dodo d'un ton vexé, c'est que la meilleure chose pour nous sécher serait une course au « Caucus* ».»

Qu'est-ce que c'est qu'une course au « Caucus » ? » demanda Alice ; non pas qu'elle tînt beaucoup à le savoir, mais le Dodo s'était tu comme s'il estimait que quelqu'un devait prendre la parole, et personne n'avait l'air de vouloir parler. «Ma foi, répondit-il, la meilleure façon d'expliquer ce que c'est qu'une course au Caucus, c'est de la faire. » (Et, comme vous pourriez avoir envie d'essayer vous-même, un jour d'hiver, je vais vous raconter comment le Dodo procéda.)

D'abord, il traça les limites d'une piste de courses à peu près circulaire (« la forme exacte n'a pas d'importance », dit-il) ; puis tous les membres du groupe se placèrent le long de la piste, au petit bonheur. Il n'y eut pas de : « Un, deux, trois, partez ! » Chacun se mit à courir quand il lui plut et s'arrêta de même, si bien qu'il fut assez difficile de savoir à quel moment la course était terminée. Néanmoins, lorsqu'ils eurent couru pendant une demi-heure environ et qu'ils furent tous bien secs de nouveau, le Dodo cria brusquement : « La course est finie ! » Sur quoi, ils s'attroupèrent autour de lui en demandant d'une voix haletante : « Mais qui a gagné ? »

Le Dodo ne put répondre à cette question avant d'avoir mûrement réfléchi, et il resta assis pendant un bon moment, un doigt sur le front (c'est dans cette position qu'on voit Shakespeare, la plupart du temps, sur les tableaux qui le représentent), tandis que les autres attendaient sans rien dire. Finalement, il déclara : « Tout le monde a gagné, et tous, nous devons recevoir des prix. »

« Mais qui va donner les prix ? » demandèrent les autres en chœur.

« C'est elle, bien sûr », dit le Dodo, en montrant Alice du doigt ; et, immédiatement, tous s'attroupèrent autour d'elle, en criant tumultueusement : « Des prix ! Des prix ! » Alice ne savait que faire. En désespoir de cause, elle mit la main à la poche, en tira une boîte de dragées (heureusement, l'eau salée n'y avait pas pénétré), et les distribua à la ronde, en guise de prix. Il y en avait exactement une pour chacun. « Mais il faut qu'elle ait un prix, elle aussi », dit la Souris.

« Bien sûr, approuva le Dodo d'un ton très sérieux. Qu'as-tu encore dans ta poche ? » continua-t-il en se tournant vers Alice. « Rien qu'un dé à coudre », répondit-elle tristement. « Passe-le moi », ordonna-t-il. Une fois de plus, tous se pressèrent autour d'elle, tandis que le Dodo présentait solennellement le dé à Alice, en disant : « Nous te prions de bien vouloir accepter cet élégant dé à coudre ; » et, quand il eut achevé ce bref discours, les assistants poussèrent des acclamations.

Alice jugea tout cela parfaitement absurde, mais ils avaient l'air si sérieux qu'elle n'osa pas rire ; comme elle ne trouvait rien à répondre, elle se contenta de s'incliner et de prendre le dé, d'un air aussi grave que possible.

[Extrait du volume The Annotated Alice (Carroll, 1965)]

 *Course au Caucus : Un caucus est un petit comité qui se forme au sein d'une plus grande organisation. On pense que Lewis Carroll faisait ici allusion aux comités de caucus où l'on court dans tous les sens sans obtenir de résultats concrets, comme la course à laquelle Alice et les animaux ont pris part.

Première photo : décoration d'Alice aux pays des merveilles

Deuxième photo : peinture de Jan Savery (1651) qui a inspiré Lewis Carroll