Sur la route devant nous, un camion qui va vers Mahébourg, porte un vieux bateau. Le chauffeur de taxi nous éclaire : « A Port-Louis ce bateau est bon pour la poubelle mais à Mahébourg des petits malins vont le retaper et il vivra encore longtemps. »

Une façon de résumer le rapport encore une côté ouest plutôt riche et une côté est plutôt pauvre.

Même dans une île si petite (2040 km2 et Cuba 109 884 km2) il existe des différences géographiques importantes et pour l’île Maurice l’explication est simple : la côté ouest est face à l’Afrique proche et la côté est face à l’Asie lointaine. L’est va vivre davantage sous le vent. De plus c’est finalement Port-Louis qui est devenu la capitale et non Mahébourg, et quand on est proche du pouvoir, généralement on est plus riche.

 Donc la côté ouest est devenu la référence touristique générale alors que sur l’est il y a surtout Trou d’Eau Douce à cause de la merveilleuse île aux Cerfs en face mais peu d’autres grandes plages.

La magnifique route en bord de mer entre Grande Rivière Sud-Est et Mahébourg révèle une zone surtout prise en étau entre montagne et mer et comme l’exprime le taxi on ne fera rien pour améliorer l’améliorer puisqu’elle ne conduit pas à de gros hôtels.

 Le fait que l’aéroport soit finalement à Mahébourg a pu rééquilibrer le pays mais si peu !

En ce qui nous concerne nous aurons passé autant de temps à l’ouest qu’à l’est et la différence se mesure aussi en matière de bus. A l’ouest nous n’avons jamais vu de personnes debout, tandis qu’à l’est ce fut fréquent. A l’ouest, il y a plus de compagnies de bus qui se font concurrence, tandis qu’à l’est les bus sont plus rares avec des populations pourtant plus nombreuses à utiliser ce moyen de transport. JPD