foix syndicat

Deux municipalités veulent virer des syndicats de leurs locaux historiques.

L’une est de droite et l’autre PS.

A Montauban, Barèges est à la manœuvre et les syndicats ne se préoccupent pas de Foix.

Et l’inverse est aussi vrai.

Pourtant dans les deux cas le Tribunal administratif de Toulouse a été consulté.

maison du peuple montauban

Le 29 mai dernier, la justice a tranché, donnant raison à la ville de Foix qui souhaite depuis plusieurs années récupérer les locaux de rue Parmentier. L'UL CGT doit donc quitter les locaux.

La police est à la manœuvre. Elle doit expulser l’UD CGT de Foix et à Montauban pour le moment elle contrôle les horaires.

Dans les deux cas, les municipalités sont propriétaires des locaux et peuvent donc en faire ce qu’elles souhaitent suivant les décisions du Conseil municipal.

A Montauban, la Maison du Peuple héberge trois syndicats, l’UNSA, la CGT, FO. Mais les salles servent aussi beaucoup à la vie associative. A Montauban la FSU et la CFDT occupent d’autres locaux municipaux. Sous peine d’injustice, la municipalité doit donc recaser ailleurs les syndicats chassés de la Maison du Peuple. C'est ce qui se prépare à Foix mais les locaux proposés sont minables.

 Si je mentionne les deux cas c’est qu’il y a derrière un même phénomène : l’affaiblissement du syndicalisme. Il ne justifie en aucun cas les mesures prises ou qui vont être prises, mais nous le savons : tout est rapport de forces. Comment le changer ? J-P Damaggio