Le_monument_à_André_Gill

 Je découvre à présent, sur Le Cri du Peuple, du 19 octobre 1887, le long récit de l’hommage à André Gill à l’occasion de l’installation de son buste au Père Lachaise.

A chaque fois que j’en ai eu l’occasion j’ai rendu hommage à ce dessinateur si talentueux. En couverture, d’un livre, dans des articles et tout çà à cause de Léon Cladel qui raconte une scène affreuse qu’ils vécurent ensemble pendant la Semaine sanglante.

coutan-Gill

Clovis Hugues y va d’une longue poésie dont voici la conclusion :

C'est pour cela qu'un souffle d'âme

Anime ton buste vainqueur,

Ce buste qu'une main de femme

A fait tressaillir jusqu'au cœur ;

Et c'est pour cela que la foule,

Océan de têtes qui roule

Sa vague au bas du ciel vermeil,

Te retrouvera, chaque année,

Songeur et la face tournée

Vers la gloire et vers le soleil.

 

Clovis Hugues*

17 Octobre 1837.