l'affiche

Incroyable exposition dans le Palais des Papes des interventions de l’artiste Ernest Pignon-Ernest. Voici la présentation officielle qui pourrait nous faire croire en une normalisation d’un art inclassable. Je vais revenir en plusieurs épisodes sur le sujet.

 

 La parole à la Maire d’Avignon Présidente d’Avignon Tourisme

 Ernest Pignon-Ernest investit le Palais des Papes ! Dire combien je suis heureuse de cette rencontre inédite est insuffisant.


C’est pour moi, grande admiratrice de son œuvre, de son audace, de son talent, de sa créativité, de sa malice, une perspective jubilatoire que d’envisager la cohabitation de ses silhouettes grandeur nature, à la symbolique d’autant plus puissante que le trait reste sobre, avec l’architecture monumentale de ce géant gothique.

Pudeur de l’un impactée par la puissance de l’autre ... ou peut-être est-ce le contraire ? quoi qu’il en soit, Ernest Pignon-Ernest va venir, d’un geste, perturber la réalité pourtant réputée inébranlable du Palais !


Et c’est à ce rendez-vous unique, puissant, qu’Avignon a souhaité inviter les visiteurs ; pour que cette année encore, après l’archaïque beauté des œuvres de l’exposition Les Eclaireurs proposée en 2017, la chatoyance baroque de Christian Lacroix qui a revisité nos musées au travers de l’exposition Mirabilis en 2018, pour que cette année encore Avignon propose non pas une simple exposition, mais bien une rencontre, un dialogue, un choc entre deux réalités.

Tous mes remerciements vont donc à Ernest Pignon-Ernest qui choisit d’affronter ces pierres qui bruissent toujours de tant de murmures, d’épopées, de secrets pour y installer ses silhouettes.
Quel scénario naîtra de cette confrontation ? autant d’empreintes ... sur tant d’histoires ... autant d’émotions sur tant de vibrations ...

Avec l’exposition Ecce Homo du 29 juin 2019 au 29 février 2020, Avignon, une fois encore, relève le défi et invite les visiteurs à vivre une expérience unique aux côtés de l’un des plus grands artistes contemporains au cœur du plus grand palais gothique d’Europe.

Cécile HELLE

 

J’ajoute une première chronique d’un visiteur.