1830

A Avignon, la question n’est pas le In contre le off ou le contraire, même si dans la grande presse il est souvent question du In sans le off.

Observons seulement qu’avec 1500 spectacles joués pendant un mois, le off témoigne à la fois d’un immense désir de créativité, et d’un immense désir de vivre avec le spectacle vivant. Et 1500 spectacles c’est environ 10 000 personnes qui prennent leur quartier d’été au bord du Rhône ! (souvent sur leurs vacances)

Pour ce spectacle, 1830 Sand, Hugo, Balzac, tout commence, ils sont trois sur la petite scène du Louvre à dérouler une histoire qui va de 1830 jusqu’à la mort du troisième personnage Victor Hugo (Balzac meurt le premier, puis George Sand).

Le texte est de Manon Montel que nous avons croisée dans la rue distribuant des flyers à voir son spectacle. Elle l'a mis en scène et elle joue George Sand. Thomas Marceul et Michael Giorno-Cohen jouent Balzac et Hugo. Ce dernier joue aussi Le Double de Dostoëvski que nous avions découvert l'année dernière.

Le texte s'appuie sur les correspondances et trace donc le portrait d’une époque qui débute avec l’agitation de 1830 dont la polémique autour d’Hernani est le symbole. Un Balzac réaliste, un Hugo en perpétuelle mutation et une George Sand qui vibre à chaque instant. Le spectacle n’est pas inédit et sont donc mises en avant des critiques élogieuses y compris du célèbre Ch. Barbier de l’Express.

Un très beau moment, joué avec passion, fort en rebondissements et s’il ne peut y avoir de suspens final, de coup de théâtre, tout est théâtre dans le sens où la vie est donnée à voir. Comme souvent les acteurs jouent aussi dans un autre spectacle pour valoriser leurs talents. J-P Damaggio

 

Le spectacle a eu droit à une présentation sur La terrasse, journal de référence à Avigon :

À travers l’histoire d’un trio amical d’exception, 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… retrace les aventures politiques et intellectuelles de toute une époque. En France, 1830 n’est pas seulement l’année de la Révolution de Juillet. Tandis qu’une partie de la population parisienne se soulève contre le gouvernement de Charles X, et met ainsi fin à la Seconde Restauration, le milieu littéraire connaît de grands et très divers bouleversements. Ils sont au cœur de 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… de Manon Montel, qui incarne George Sand tandis que Michaël Giorno-Cohen est Honoré de Balzac et que Thomas Marceul campe Victor Hugo, porte-parole du romantisme. En ressuscitant ces trois monstres sacrés, la pièce rappelle sans verser dans l’encyclopédisme tous les bouillonnements du XIXème siècle. Adepte d’une pensée et d’un verbe en action, l’auteure et metteure en scène en traduit la force de perturbation. Au-delà des antagonismes politiques, qui n’empêchent pas la rencontre des grands esprits. Anaïs Heluin (avec la photo ci-dessous)

sand_hugo