giroles

Pour certains le temps des giroles est extensible. Cet ami des Pyrénées qui nous a fait passer sa cueillette du jour est champion en champignons. Il m’est arrivé de tomber une fois sur une journée à cèpes, et une autre fois sur une journée à trompettes de la mort. C’est une drôle de sensation.

Pour celui qui connaît les coins il s’agit d’une routine et le champignon devient seulement prétexte à faire une ballade en forêt.

J’ai connu quelques rares chercheurs, comme mon grand-père ou André Caylus. Avec mes parents on est allé une fois, de bon matin, tenter l’aventure mais on est revenu bredouille.

Je préfère les giroles aux cèpes donc autant dire qu’on s’est régalé avec ce plateau. J-P Damaggio