Quand vous demandez la revue Regards sur google vous apprenez : « indépendant et engagé depuis 1932 ». C’est une façon de dire que cette revue est reliée à un sens particulier du communisme car elle est née du PCF de 1932 mais avec une marge d’indépendance. Mais c’est une imposture car ensuite la Revue a disparu très très longtemps. Quand en 1980 le PCF a donné naissance à l’hebdo Révolution, Roger Martelli était déjà pour que le journal s’appelle Regards. Devenant pas la suite un élément critique du PCF il crée l’hebdo Futurs que j’ai beaucoup lu puis Regards dont il reste le maître à penser (et le maître à penser de Clémentine Autain). Le journal vient de publier un article qui pose cette question : La tuerie de la préfecture était-elle vraiment un attentat terroriste ? Et la réponse ?

Roger Marttelli a tenu à apporter ensuite la sienne sur « le voile… de la laïcité ».

Nous assistons à une nouvelle version de l’histoire de la loi de 1905 qui me sidère totalement : «La loi de 1905, qui n’était pas une loi antireligieuse, était en fait aussi une libération des Églises de la tutelle exercée par l’État.» Peut-être aurait-il pu écrire : « La loi de 1905, qui n’était pas une loi antireligieuse, était en fait aussi une libération OBLIGATOIRE des Églises de la tutelle exercée par l’État. » Et quand il y a libération obligatoire ce n’est plus une «libération», une "libération" que l’église a combattu dans le cadre d’une guerre religieuse phénoménale. L'église avant 1905 n'était pas sous la tutelle de l'Etat mais au coeur de l'Etat et elle voulairt conserver ce privilège ! A tous ceux qui dissertent sur la loi de 1905 je réponds toujours : et 1906 ? Car la loi n’a pas pu être appliquée dans les parties relevant de la responsabilité de l’église et dès le départ elle a été détournée d’une part de ses objectifs ! Sa position vise à justifier une inversion des rôles dans l’actualité pour contester le fait, pourtant si évident, que dans l’islam, le politique est à la remorque du religieux !

Pour en arriver à ce constat stupide : «Intégrismes religieux déclarés et intégrismes laïques peuvent alors se nourrir l’un l’autre.»

Mais comment se fait-il M. Martelli que dans des pays sans «intégrismes laïques» (presque tous) les intégrismes religieux malgré l'absence de cette nourriture, fleurissent autant et sinon plus qu’en France ? Faut-il des exemples de la courageuse Tunisie à l’immense Indonésie en passant par l’originale Inde ?

Ce renvoi dos à dos est monstrueux par un homme de gauche ! Si « intégrismes laïques » il y a, combien d’attentats à son actif ?

Bref pour Martelli l’égalité d’abord, et la laïcité après. Lisez bien cette conclusion !: «Prenons donc garde que l’arbre de l’aliénation de forme religieuse ne cache la forêt de la discrimination et des inégalités.» L’aliénation de forme religieuse est juste un arbre ? Après quarante ans de république islamique en Iran la forêt de la discrimination et des inégalités n’a cessé de s’élargir !

Martelli condamne toute assimilation musulman=terroriste mais sur sa revue, ce prétexte sert à dédouaner l’islamisme comme tous ceux pour qui les attentats sont l’œuvre de fous, de loups solitaires etc. Oui, tout musulman n’est pas un terroriste et il faut le crier haut et fort, mais pas pour masquer qu’à ce jour la plupart des attentats sont l’œuvre d’islamistes ! Je suis surpris qu’il puise dénoncer l’usage que la droite fait de la laïcité sans mentionner le RN, et en omettant de rappeler que droite et RN détournent cette notion, car la gauche laisse faire depuis 1989 !

Invoquez donc à tour de bras Jaurès (même Le Pen l’a fait !) puis mettez-vous à penser le monde d’aujourd’hui ! J-P Damaggio

P.S. Je renvoie à un article de Jacques Cotta : ICI