Affiches_Les_candidats_du_PCF_en_Tarn-et-Garonne

Il y a bien longtemps j’ai étudié minutieusement cette question.

Je la reprends aujourd’hui à travers les affiches, juste pour continuer mon article sur Sauveterre.

Reprenez la liste des candidats et leur profession :

Amisse Auvillar

Clovis Amisse : cultivateur

F. Champié : cultivateur

Aime Durou : petit commerçant (en fait boucher)

A.Malignon : artisan

Roger Méric : cultivateur

Georges Roques : employé de commerce

R. Savignac

Maurice Terme : artisan

Pierre Couchet : petit commerçant (en fait dentiste)

Eugène Allègre : Cheminot

 

S’agit-il ici de la ville qui éclaire la campagne ?

Dans les faits la mobilisation citoyenne de 1851, le front de classe de l’époque se retrouve encore là au sein du PCF en 1937 mais il ne sera jamais pris pour ce qu’il était vu que la classes ouvrière a été désignée comme classe révolutionnaire. Or il n’y a aucun ouvrier ! Seul le cheminot révoqué de 1920 est là pour témoigner de cet univers. Aimé Durou a aussi été un temps ouvrier mais est devenu petit commerçant dès qu’il a pu, vu la répression subie.

Sauf un, et de manière marginale se retrouvera dans le PCF de 1945, laissant ce perdre ce vestige du passé, cette expérience de lutte, cette façon de se mobiliser.

Il s’agit là d’une petite partie des membres du PCF mobilisés.

Peut-être vais-je y revenir avec les candidats au conseil d’arrondissement où on retrouvera le grand-père de l’actuel maire de Castelsarrasin !

J-P Damaggio