A Castelsarrasin, autour de l'APAG des citoyens sont victimes de mauvaises odeurs. Il se plaignent et voici des données officielles sur le sujet. Je tiens les documents en question à la disposition des personnes qui me les demanderont . J-P Damaggio

 

"La DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement) a inspecté le site de l’APAG le 15 octobre 2019.

Résultat de la visite : 9 non-conformités relevées.

Il est proposé une mise en demeure de l’exploitant de se mettre en conformité mais sans date limite. Les riverains ont donc raison de se plaindre mais ils vont devoir continuer de se plaindre !

Quelles non conformités ?

1 – Là où il ne pouvait y avoir plus de 950 m3 de déchets il y en avait19 710 m3 ! « La Société APAG environnement exploite donc une installation soumise à Enregistrement sans autorisation requise.

2 Le traitement des biodéchets d’origine animale : L’exploitant présente un tableau vcierge des oprations de traiteent : ce dernier n’a toujours pas éré renseigné.

3 – Lagunes/Arrosage : affaire par claire

4 – La SARL est tebue de mettre en place, dans le délais de 15 jours, un jury de nez composé de riverains proches du site mais rien n’est fait.

5 – Les études d’odeur obligatoires ne sont pas faites.

6 – Les fortes odeurs de septembre venaient d’une grande quantité de prunes. Les déchets broyés sont épandus mais sans connaissance des parcelles ce qui est illégal."

 Il se trouve que ces non-conformités font suite d’un arrêté préfectoral complémentaire du 29 juillet 2019.