dilem

Au Parlement européen Raphaël Glucksmann a proposé une résolution sur la défense des libertés en Algérie. Une longue résolution où le bavardage règne en maître, ce qui ne signifie pas que je néglige la bonne intention de départ de l’élu de Place publique.

En Algérie, de tous côtés le texte a été dénigré et pour comprendre il suffit d’écouter les 40 minutes de débat au sein d’un Parlement vide !

J’avais déjà une piètre opinion de ce parlement mais là le ridicule a atteint des sommets sur une question de la plus haute importance.

 La droite se sert de la résolution pour rappeler sans cesse les atteintes aux églises chrétiennes. Les Verts pointent à juste titre les limites. Gilbert Collard agit pour défendre les principes d’un refus d’immigration. Morel pour LFI est aux côtés de ceux qui luttent en Algérie

 Au total une envie de fuir loin de tels propos qui dénaturent la démocratie à un point qui dépasse l’entendement. J-P Damaggio

Résolution_du_Parlement_européen_sur_la_situation_des_libertés_en_Algérie