durou municipales

Il en fallait du courage pour constituer une telle liste ! Je n'ai pas les résultats mais je les donnerai à une autre occasion. J-P Damaggio

ÉLECTIONS MUNICIPALES DU 5 MAI 1925

Ville de Septfonds

 Camarades

 Vous êtes en présence de quatre listes diverses. Les candidats de n'importe quelle liste ont de bonnes intentions ; on dirait que le grand législateur, le très céleste Moïse nous a inspirés à tous.

Puisque vous avez le choix de quarante-huit candidats et plus..., ne votez jamais pour ceux qui ne peuvent défendre vos intérêts, sauf les leurs avec égoïsme.

Il est des noms de candidats qui ont trahi la classe ouvrière, et d'autres noms qui ne la soutiendront jamais parce qu'ils sont patrons eux-mêmes.

Aujourd'hui tout le monde est républicain, et bon nombre de loups paraissent des agneaux, parés avec des couleurs de notre allégorique Marianne.

Ne votez donc point pour ceux qui, dans leur for intérieur, cachent la vérité. Votez pour ceux qui se présentent à vous sans déguisement.

Sachez aussi qu'en plus des intérêts communaux, les Conseillers municipaux élisent le Sénat et que c'est là un point capital.

Camarades, voici notre programme :

1° La Commune au marc le franc ;[1]

2° Reconnaissance par la Mairie de tous Syndicats;

3° Vote de crédits aux grévistes et non aux gendarmes;

4° Vote de crédits aux indigents, supérieurs à celui de l'ancien Conseil;

5° Une cantine à l'école laïque; fournitures de classe aux élèves; réparation des immeubles trop délaissés, où résident nos universitaires;

6° Empierrement de tous les chemins ruraux qui sont actuellement impraticables;

7° Travaux divers incomplets de la ville.

Camarades, nous vous posons une question. Quelle est la liste qui promet la reconnaissance des Syndicats et le vote de crédits de grève ?

Encore une fois, attention. Votez pour ceux qui ne vous trahiront point; votez pour ceux qui sont aussi humbles que vous.

A bas les capitalistes qui vous exploitent ! Voilà les vrais assassins du peuple souverain, qui ne pardonnera jamais le forfait mondial de 1914.

Vive l'internationale ouvrière et paysanne!

Vive le drapeau rouge, emblème du monde entier!

LES CANDIDATS :

DUROU, Aimé, commerçant; HEBRARD, Emile, cultivateur-laitier; RIVIERE, Jean, ouvrier chauffeur ; PERRIERES, Edouard, menuisier; ESCROUZAILLES, Louis, ouvrier chapelier; LINON, Jean-Marie, mécanicien.

(imprimerie coopérative 2 av. Gambetta Montauban)

[1] Note JPD Je ne comprends pas cette question