demandara_nieto_de_zapata_a_bellas_artes_y_al_pintor_fabian_chairez

Le héros : Emiliano Zapata.

La peintre : Fabián Cháirez.

La peinture : voir l’image.

La polémique est évidente.

Peut-on peindre le héros dans cette position ?

Rappeler que dans le pays les violences contre les homosexuels est considérable.

Le tableau date de 2014, et fait partie de l’exposition Emiliano. Zapata après Zapata. Organisée à l’occasion du centenaire de l’assassinat du dirigeant révolutionnaire, cette exposition se tient au Palais des Beaux-arts de Mexico.

L’idée du peintre est aussi évidente que la polémique.

Polémique d’autant plus considérables que les violences des Narcos les effacent en partie pensent-ils.

Des manifestants se sont mobilisés devant le musée.

Surtout des opposants catholiques qui ont bien compris le message.

Se servir de Zapata pour glorifier les homosexuels.

Le petit-fils d’Emiliano Zapata, Jorge Zapata, a déclaré vouloir poursuivre l’artiste en justice.

Ce que j’en pense ?

Que le peintre a le droit à l’expression mais que le résultat est nul.

D’autant que cette provocation est répétitive chez l’artiste.

Disons que la polémique a fait du peintre un homme fameux. La preuve ? Il est cité sur mon modeste blog ! J-P Damaggio