andré et monique

Comme la précédente, la photo, reprise du Petit Journal, n’est pas de grande qualité technique mais j’ai plaisir à retrouver là un couple d’instit André et Monique qui rayonne de joie en dansant aux son d'un groupe occitan  Sèm d’aici. Deux complices à l’Ecole normale dont je croise l’histoire ici ou là, surtout celle d’André. La légende dit qu’ils nous attendent nombreux le 24 janvier au bal oc de Nègrepelisse, un bal oc organisé par l’A.O.I. (Association de l’0stéogénèse Imparfaite communément appelée maladie des os de verre). Ils ont été longtemps instits à l’école de Lizac où il m’est arrivé de les remplacer et d’y croiser leur fille atteinte de cette maladie. Leur énergie, leur combativité, leur sympathie est le signe de cet humanisme que j’admire tant.

J-P Damaggio