Ce texte signe la naissance du nouveau parti socialiste de 1921 dans le 82.

Il permet de vérifier dans quelles conditions elle s’opère.

1 ) La position des Reconstructeurs (les centristes dans le parti) est réduite à celle de la majorité de ce courant, puisqu’une minorité dont Raoul Verfeuil a préféré le PCF au PS.

2 ) Le nouveau PS, pour obtenir l’appui de cette partie des Reconstruc-teurs a mis à sa tête Paul Faure alors que très vite il apparaîtra que c’est la tendance droitière de Léon Blum qui dirigera le parti.

3 ) Il n’est pas fait mention du point crucial de l’époque : l’opposition entre la tendance pour l’Union sacrée pendant la guerre et la tendance pacifiste chère à Raoul Verfeuil. La référence à Jaurès le pacifiste et à Guesde l’homme de l’Union sacrée ne leur semble pas contradictoire.

4 ) L’histoire montrera cependant qu’en effet les ordres de Moscou seront bien ceux de dictateurs (d’où l’exclusion de Verfeuil deux ans après).

5 ) Il n’y aura pas d’hebdomadaire local.

J-P Damaggio

 Le Républicain du Tarn-et-Garonne 15-01-1921

Parti socialiste (S.F.I.O.)

Montauban 15 janvier 1921

 

CAMARADES,

La majorité, au Congrès de Tours, en refusant de répondre catégoriquement au Télégramme de Zinoviev, a rendu la scission inévitable. Vous savez que, pour éviter l'émiettement du Parti, les reconstructeurs- que nous sommes (motion Longuet) - se sont unis-au Comité de Résistance (motion Blum) pour continuer le Parti Socialiste sans déviation à droite, sans participation ministérielle.

Dans le Tarn-et-Garonne, nous voulons réorganiser notre Fédération, en entrant en rapport avec les camarades restés fidèles au Socialisme, c'est-à-dire résolus à s'en tenir à la Charte d'Amsterdam, au pacte d'Unité et au programme électoral de 1919.

Ne prenez donc aucune carte communiste-pour 1921, avant de nous avoir entendus pour choisir, sans équivoque votre route, avec Eux ou avec Nous, avec Moscou en esclaves ou avec Berne et Vienne pour une Internationale élargie, sans abdication, sans compromission et SANS. DEMAGOGIE•

Fidèles aux principes définis par Jaurès, Vaillant et Guesde, nous n'abandonnons ni la Russie, ni sa Révolution et nous prouverons, quand les circonstances l'exigeront, que les Communistes n'ont pas le monopole du Socialisme, ni de la foi révolutionnaire et qu'il n'est pas utile, pour cela, de se mettre sous la tutelle de dictateurs ou sous-dictateurs.

A Paris, Paul Faure a été nommé secrétaire général du Parti (12, rue Feydeau) et le Populaire sera notre journal, auquel vous devez vous abonner.

A Montauban, la section vient de se constituer avec déjà plus de trente camarades — dont les conseillers-municipaux Barrière, Deslandes et Desquines — et le bureau provisoire a été nommé en attendant votre prochain Congrès Fédéral.

Ecrivez-nous : nous irons vous voir. Demandez-nous vos cartes du Parti socialiste S.F.I.O. et nous vous promettons bientôt un journal hebdomadaire local.

Nous comptons sur vous pour que la Fédération Socialiste de Tarn-et-Garonne continue !

 Par Ordre :

LE BUREAU Provisoire :

L. Deilles le secrétaire 40, Grand Rue Villenouvelle ;

Richard, trésorier rue Pasteur.