Ils sont trois à échanger sur facebook. Trois personnes que je connais bien depuis longtemps, à discuter sur un sujet vieux comme le monde. Même les gamins à l’école me posaient souvent la question : «apprendre l’histoire ça sert à quoi ? »

En l’occurrence la question est née de cette question : « Aller sur Mars quand on ne peut régler les problèmes sur terre ! ça sert à quoi ?»

 La première réagit alors qu’il ne réagit pas souvent : «Un raisonnement simpliste et trop classique ;  bien sûr qu’il y a beaucoup de souffrances engendrés par les esprits avides qui sucent et aspirent à leur profil les biens de cette terre Et il conviendrait de les faire cesser. Cela doit il empêcher la connaissance. ok on revient au feu et la cueillette… on brûle les livres, on supprime les sciences ? »

 La seconde répond :

« Je ne rentrerai pas dans des polémiques qui n'ont aucun intérêt pour moi je te renvois à ton raisonnement simpliste et trop classique et un peu autoritaire à chacun son essentiel les questions que tu te poses sont les tiennes mais pas les miennes, bonne soirée. »

 La troisième plus radicale : «Je pense qu’il ne faut pas trop se leurrer .... on ne va pas sur Mars pour les beaux yeux de la Science avec un grand S... mais pour des raisons bien plus mercantiles.... néanmoins la science est depuis 500 ans au service du capital ... je ne vois pas pourquoi ça changerait maintenant... on peut seulement se réjouir qu’il n’y a probablement pas de vie intelligente sur Mars ... sinon Homo Sapiens aurait vite fait de l’exterminer comme les indiens d’Amérique ... les capitalistes financent la sciences depuis 500 ans , en gros depuis les grandes découvertes « terrestres » est ce qu’on peut les remercier pour toutes les grandes avancées dont nous avons bénéficié ? L’avenir nous le dira .... je vous encourage à lire l’excellent ouvrage de Yuval Noah Harari, grand historien : « Sapiens » une brève histoire de l’humanité... ainsi que les deux autres ouvrages qui ont suivi.

 Je n’ai pas fait observer que le capitalisme n’a pas 500 ans d’âge et que la science, comme la religion, lui sont bien antérieur.

 La  première apporte une conclusion :

Un très beau livre mis en bd par ailleurs par Daniel Casanave, beaucoup de connaissances dans cet ouvrage. Mais si l’on part sur l’hypothèse que l’homme est fondamentalement négatif et que chaque découverte invention contribue à sa destruction à ce moment-là, comme je le disais précédemment, il faut tout arrêter, revenir au nomade cueilleur. Et encore cela n’empêcherait pas peut-être les luttes entre individus. Ce n’est pas la science et la connaissance qui sont en cause c’est l’usage qui en découle parfois, sinon souvent la science et la technologie ont permis beaucoup d’avancer d’éviter des souffrances contribuer à l’amélioration de la vie et du confort, aller sur Mars fais aussi partie de l’évolution de la connaissance, je n’ai jamais dit pour autant que les problèmes causés par la mauvaise gestion de la planète devait être sous-estimé les quelques milliards qui permettent d’aller sur Mars sont une goutte d’eau comparé aux milliards et aux milliards dont se gave des Multi entreprise et les grosses sociétés qui détruisent la planète .

La seule conclusion c’est à mon sens la phrase de Rabelais « science sans conscience n’est que ruine de l âme » est-ce une raison pour supprimer toute science sous prétexte que certains vont s’en servir négativement ?

 Toute une discussion sur un système de communication du nom de facebook qui en effet est d’abord conçu pour apporter quelques milliards de plus à une multinationale. Contradictions quand tu nous tiens !

J-P Damaggio