26 juin 2017

Padura et Garcilaso

Tout enfant gaucher me ramène à mes interrogations d'instit : comment retraduire par un geste de la main gauche ce qu'il voit d'une main droite ? Un première gymnastique de l'esprit capable d'en éveiller bien des aspects ? Toujours est-il, cet enfant lancé dans des études à la faculté de lettres se destine à manier la plume puis, heureux temps modernes, le clavier. Grâce à la gratuité du système éducatif cubain, ce fils du peuple vient d'arriver en ce début des années 1980 à la conclusion de son parcours qui passe par la rédaction... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2017

El Greco, Cervantès, Garcilaso

Je ne sais si depuis cette découverte de 1935 nous avons bien dans le rond à gauche Garcilaso (dans le rond à droite c'est Cervantès) mais j'aime à penser que c'est vrai car de découvrir ainsi côte à côte les deux grands écrivains c'est émouvant au possible et El Greco savait de quoi il en était de ces deux écrivains. Il est surprenant de retrouver, dans l'rticle ci-dessous, comme caractéristique pour Garcilaso, sa mort à Fréjus dont on dit en fait qu'elle a eu lieu à Nice après son transfert suite à sa blessure. Avant de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2017

Malraux fabriqué par la Guerre d’Espagne

Je ne suis pas un grand connaisseur d’André Malraux. J’ai lu les romans majeurs de cet écrivain et je sais qu’il a été marqué par la Guerre d’Espagne. Cette déclaration de 1935, donc antérieure à la Guerre d'Espagne, me semble prouver la cohére,ce de ses engagements. J-P Damaggio  25 juin 1935 soir, André Malraux Premier discours de clôture du Congrès des écrivains  Nous avons fait ce Congrès dans les pires conditions. Avec quelques volontés. Presque sans argent. Allez voir les coupures de presse collées sur les... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2017

1938, La fin de César Vallejo

A la fin de ce livre de la collection Seghers, voici les derniers mots de la présentation d'Americo Ferrari. J-P Damaggio Texte d'Americo Ferrari "Les Poèmes humains sont nés dans l'immense, la lointaine Russie : quelques strophes à sa femme, écrites au cours de son dernier voyage d'octobre 1931. Ils se renoueront à peine quatre mois plus tard à Paris, sans interruption (si ce n'est quelques mois, au cours de la guerre civile d'Espagne) jusqu'au 27 novembre 1937. Parallèlement, dès 1932, il termine La Russie devant le deuxième... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2017

CésarVallejo dans les interstices de la réalité

C’était en mars 1997, je découvrais depuis trois ans la littérature péruvienne. Par le journal auquel j’étais abonné, Espaces latinos, j’ai pris connaissance d’une initiative de l’association Kausasun. Comment  une association a-t-elle pu se passionner pour le couple César Vallejo-Manuel Scorza au point de lui consacrer une exposition et des conférences ? Quand en plus j’indique que cette association était à Gap, vous mesurez l’originalité de l’opération ! Donc avec l’aide de la bibliothèque municipale les habitants... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2017

1934, Asturias, El comandante Doval

« Maroc, Asturies,… seul le paysage change ». Voilà une phrase célèbre attribué au comandante Doval, m’apprend Paco Ignacio Taibo II. C’était en octobre 1934, le peuple d’Asturies s’était révolté et le comandante Doval a été envoyé pour mater les révolutionnaires. Il a utilisé les pires méthodes, celle du fascisme éternel, celle de la mort sans état d’âme au nom du futur slogan bien connu : « Viva la muerte ». Paco Ignacio Taibo II n’a jamais digéré ce massacre à la tronçonneuse, cette tuerie bien pire que... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juin 2017

Cassou de 1933 à 1936

Le Populaire était le journal socialiste. Je relève ici deux articles qui évoquent Cassou et qui témoignent d'une évolution des esprits tout en faisant connaître l'écrivain. J-P Damaggio.    Le Populaire 19 septembre 1933  LES TROIS CASSOU « Vingt élèves sélectionnés des lycées de Paris, accompagnés par l'écrivain hispanisant, M. Jean Cassou, inspecteur des Beaux-arts, ont été présentés au président Alcala Zamora. La réception a été extrêmement cordiale », nous dit le Temps du 17 août. Nous espérons que M. Jean... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2017

Luce Decaunes en 1937

Je découvre ce poème sur cette côte vermeille que je connais tant et en lien avec mon effort pour cerner l'année 1937. Le poère marseillais Luce Decaunes est le gendre d'Eluard. JPD. COTE VERMEILLE  Quarante millions d'horreurs Reposent sur vos têtes O Français aux bouches closes Quarante millions d'horreur Sur vos quarante millions de tètes Comme des aigles endormis Enracinés dans vos chevelures Quarante millions de becs prêts à frapper Prêts à crever vos yeux d'aveugles Prêts à faire couler votre sang Sourd à la... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2017

Cassou et les symbolistes

Europe 15 juin 1936,  LA VIE DU MOIS CINQUANTENAIRE DU SYMBOLISME, Par Jean Cassou   C'est avec un grand respect qu'il nous convient de commémorer le souvenir du Symbolisme, ce très aigu et très critique moment de la pensée humaine, alors au comble de sa fierté et au comble de son désespoir, fière de se connaître si pure, désespérée de s'avouer si impuissante. La solitude, le vagabondage, l'hermétisme ou l'évasion des maîtres de cette époque et de leurs fervents disciples, les Symbolistes proprement dits, nous... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juin 2017

Machado vu par Cassou

Revue Europe 15 octobre 1936 Sur un poète espagnol Jean Cassou  Impossible en ce moment, de parler d'autre chose que de choses espagnoles, fût-ce de celles qui ne semblent directement trait aux événements : mais tout ce qui est espagnol est engagé dans ceux-ci. Impossible de ne pas répéter la plainte de mon compagnon Jean-Richard Bloch : Espagne! Espagne! Donc, tandis qu'en sourdine notre angoisse ne cesse de prendre part au grand drame populaire qui se joue là-bas et où notre sort se joue, j'entretiendrai aujourd'hui les... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,