10 décembre 2016

Inaam Kachachi à Toulouse

Par quel mystère le Marathon d’automne à Toulouse a-t-il pu infiltrer une Irakienne dans le cadre d’un thème très nordique ? Parce que l’animatrice de la séance du 9 décembre au Musée Paul Dupuy a découvert un lien entre l’œuvre d’une Danoise Anne-Catherine Riebnitzsky et l’Irakienne Inaam Kachachi née à Bagdad en 1952 ? Je ne vais rien dire de la Danoise même si à l’écouter j’ai envie de lire son premier livre traduit en français, Les Guerres de Lisa, pour le consacrer à la journaliste et correspondante de presse pour... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2016

Jean-Claude Lebrun a lu Louis Guilloux

Humanité 29 janvier 1999 Louis Guilloux ou l'esprit de révolte L'écrivain du peuple Il fut un temps où des instituteurs de la " laïque " faisaient lire à leurs élèves  la Maison du peuple", hymne à l'appropriation de la culture par la classe ouvrière et à l'éveil politique qui pouvait en résulter. Mais aussi, avec un sens aigu de la contradiction au cœur du mouvement historique, mise en garde devant les capacités de récupération idéologique de la bourgeoisie. Le livre, publié en 1927, s'inscrivait à la croisée des deux... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2016

Veyres a lu De Scorbiac

Les Nouvelles du Tarn-et-Garonne 19 octobre 2016  Le roman d’une vie Il s'appelait Martin et se souvenait des saisons passées, en ce mois d'avril, quand le rossignol chantait, annonçant la saison nouvelle. Sa vie défile (1). Il l'a passée à creuser la terre. Veuf, il est seul dans sa vieille maison de brique où ses ancêtres l'ont précédé dans ce Bas-Quercy traversé par les serres au pied desquelles s'étirent de maigres ruisseaux. C'est l'évocation des récoltes, des travaux à venir : «l'épanouissement d'une vie dépendait de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2016

Michel Veyres a lu Michel Ferrer

Voici la présenttion du dernier livre de Michel Ferrer par Michel Veyres dans les Nouvelles du Tarn-et-Garonne. J-P D. Le citoyen cheval C'est un roman original qui nous vient de l'écrivain saint-antoninois Michel FERRER qui a surpris les conversations (1) de deux quadripèdes : deux chevaux, à Poupel tout près de Montauban en allant vers le Fau. Entre deux touffes d'herbe tendre, broutées sur le bord du Tescou, Ernest le plus âgé des deux, un vieux percheron à la retraite, fait l'éducation de Polo, un jeune pur-sang arabe. C'est... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 octobre 2016

Avec de Scorbiac, du grain à moudre

Pas surprenant si, à la présentation de son roman, à la librairie Deloche, est apparu cette métaphore agricole. D'un côté ce grain qu'il faut semer et de l'autre ces grains qui restent à moudre pour obtenir la précieuse farine. Oui, comme Olivier de Scorbiac le note "un gain est toujours précédé d'une perte" et on a là le sentiment qu'en fait de roman, la page suivante est un essai de philosophie pratique. Pour que le grain à moudre devienne plante il doit se défaire de son statut de graine pour celui de plante, qui elle-même... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 septembre 2016

Poulido de Raymond Lacaze

Comme indiqué précédemment le hasard m’a poussé vers ce mini-feuilleton concernant Raymond Lacaze. Donc, aujourd’hui, avec grand plaisir, je vais vous parler de la Poulido chère au romancier. La première phrase du roman tombe sur la tête de la jeune fille comme une guillotine : « Tout simplement parce qu’elle ne l’était pas, on l’appelait Poulido.» Et l’auteur de préciser en note que Poulido signifie jolie. Toute la question est de savoir qui est Poulido, mais aussi qui est « on ». Manifestement... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juillet 2016

Le roman d'Olivier de Scorbiac

Pendant l'année scolaire 2014-2015 les Editions La Brochure ont fait la pause se contentant de publier les travaux de l'association ASPC. Puis l'ami Drouilhet a souhaité donner corps par un livre à des années d'activités avec son association OK-OC. A aider l'ASPC je me devais d'aider OK-OC qui s'est si bien chargé de toute la diffusion que le tirage de 250 exemplaires a vite été épuisé. Dans la foulée nous avons relancé quelques projets anciens mais une fois de plus nous faisons une pause jusqu'à septembre 2017. Le premier roman... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2016

Avec Pepe controverse à Valladolid

Un vieux détective s'est retrouvé abandonné en prison à la fin de sa vie. Par chance, sa fille qu'il avait oubliée depuis tant d'années se propose de le délivrer. Le détective s'appelant Pepe il n'est pas impossible qu'il soit très connue d'autant que sa fille habitait Nueva York. Comment a-t-il pu atterrir à Valladolid ? Toute ressemblance avec des personnages de fiction ne serait que pure coïncidence dans ce roman trop fantaisiste pour accéder à une version papier. J-P Damaggio avec_Pepe_controverse_a_valladolid_1 ... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2016

MAURICE ROLLINAT, POÈTE DU XXe SIÈCLE

Je relaie cette information sur un poète étudiée par Judith Cladel. J-P D. « MAURICE ROLLINAT, POÈTE DU XXe SIÈCLE »  à la Médiathèque, 41, avenue du Général de Gaulle, à Châteauroux       Peintures à la cire et encre de Chine de Catherine Réault-Crosnier  Vendredi 4 mars à 16 h 30  Communication de Catherine Réault-Crosnier et Régis Crosnier autour du livre Maurice Rollinat Poèmes de jeunesse   Samedi 5 mars 2016  14 h 45, après-midi musico-littéraire autour de « Maurice... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 février 2016

Clovis Hugues, 1871

Tout comme pour Cladel je ne peux m'empêcher d'en revenir à Clovis Hugues. J-P Damaggio La Muse Rouge 20 mars 1898 1871 Le mépris de la plume et l'outrage du glaive Glissent sur notre orgueil comme une goutte, d'eau ; Nous nous ceignons les reins, dès que l'aube se lève : Et nous sommes de ceux qui, croyant à leur rêve, Jusqu'au bout du chemin porteront leur fardeau. Qui donc a supposé que l'on nous ferait taire, Nous qui sans remords Regardons la terre Où dorment les morts? Oh t les bourreaux gantés qui font les bons... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :