18 février 2018

Détails argentins 10 : les statues

     L'Héraclès de Bourdelle à Buenos Aires a son arc qui est coupé. Encore un phénomène qui n’est pas propre à l’Argentine mais touche toute l’Amérique latine : la présence d’immenses statues dans les parcs et rues. Dans ce pays cependant le phénomène prend une ampleur sans précédent, vu qu’il a été un peu plus riche, et a eu l’aide des sculpteurs européens. Je pense à Rodin et Bourdelle fortement présents à Buenos Aires. La statue d’Alvear par Bourdelle est immense, si immense qu’en son sein des sans abris... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2018

Détails argentins 9 : le portable

Dans la rue Santa Fe à Buenos Aires, nous cherchons la librairie phénoménale L’Ateneo. Pour être sûr d’être dans la bonne direction nous demandons à un jeune vêtu de l’habit jaune d’employé de la ville où est la dite librairie. Manifestement il n’en sait rien, aussi, il tape sur son portable, et nous confirme qu’elle est à 100 mètres plus loin. Le Samsung (ou autre marque) est roi et partout nous croisons des personnes penchées sur leurs écrans. Au cours de la visite en bateau des rivières de Tigre, j’ai même vue une jeune... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2018

Italie : que peut-il se passer ?

Après les attaques racistes l'élection italienne s'est invitée sur nos écrans comme si elle ne pouvait pas l'être en dehors de ces drames. Et le retour de Berlusconi est monté en épingle car Berlusconi ça marche. Le dernier sondage (ensuite il ne peut plus y en avoir) indique : le Mouvement cinq étoiles (M5S) reste le favori avec 27,8% devant le parti au pouvoir le PD 21,9% et enfin Forza Italia avec 16,3%. Ce sondage très précis montre donc qu'aucune majorité semble possible. Comme en Espagne, comme en Allemagne… mais avec... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2018

Détails argentins 8 : el peso

  Le voyageur doit commencer par se familiariser avec la monnaie du pays, le peso. Le peso est aussi en Colombie, Chili, Mexique, Uruguay. Le nom rappelle que la monnaie est décidée au départ par son poids, le peso. D'autres pays se distinguent : Boliviano (Bolivie), Bolivar (Venezuela), Cordoba (Nicaragua), el sol (Pérou).  Parmi les nombreux rêves des autorités argentines il y a eu celui de Menem qui a cru qu’il pourrait conserver la parité dollar-peso jusqu’à cette fatale année 2001 quand subitement les Argentins... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2018

Détails argentins 7 : el beef de chorizo

(sur la photo, au-dessus de quelques frites, l'épais beef de chorizo) Après les questions inévitables liées au moyen de déplacement, le voyageur est soumis à un nouveau régime alimentaire. Pour nous, petit-déjeuner à l’hôtel, pique-nique à midi, restaurant le soir. Le pique-nique impose le passage par les commerçants ou les marchés. Dès le premier jour, nous tombons sur le marché populaire de San Telmo et pour moi ce sont des lieux très sympathiques. Bien sûr les vendeurs sont surpris par nos demandes : quatre bananes, deux... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2018

Détails argentins 6°: el tren

Nous avons utilisé le train de banlieue que la ville de Buenos Aires possède pour la partie nord et sud. La ville est partagée en deux par l’Avenue Rivadavia, dite la plus longue du monde : au sud les classes plutôt pauvres (et de plus en plus pauvres quand on va vers le sud) et au nord les classes moyennes (et de plus en plus aisées quand on va vers le nord). La gare de Retiro est impressionnante : on a acheté notre billet aller-retour pour Tigre et là, surprise, le caissier nous explique que pour le moment il fallait... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2018

Un Québécois au pays du glyphosate

L'Argentine est le pays du glyphosate et en 2009 un jeune Québécois est allé voir de quoi il en retourne. Dix ans après il serait utile de faire le point et bien des reportages témoignent de la catastrophe qui est ici annoncée. Je donne le début de l'étude en en cliquant sur le lien on peut accéder à l'ensemble. J-P Damaggio Séquelles sociales et écologiques du soja transgénique en Argentine Par Olivier Morin, essai présenté au Département de biologie en vue de l’obtention du grade de maître en écologie internationale (maîtrise... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2018

Détails argentins 5°: el combi

Même les militaires n’ont jamais osé lancer des coups d’Etat en pleine canicule ; avec une sainte patience ils ont attendu jusqu’en juin. Mario Benedetti (1983)   Ils disent le combi, pour des mini-bus style «trafic» qui peuvent avoir de 15 à 30 places. Nous les avons utilisés pour trois excursions organisées par des agences. A chaque fois on a pu vérifier que Mercedes occupe parfaitement ce créneau. Peut-être en réponse aux véhicules anciens de ce genre, de marque Volkswagen.  El combi est plus souple que le bus,... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2018

Détails argentins 4 : el bus

Pour un sud-américain du cône sud il est difficile de concevoir que l’été puisse survenir en juillet et août. Mario Benedetti (1093)   Nous avons pris le bus populaire (ou le colectivo) pour seulement deux allers-retours ce qui est nettement moins qu’au Chili. La taille du pays «oblige» à prendre l’avion (aussi long que le Chili mais beaucoup plus large ce qui en fait un pays immense). Après Buenos Aires nous avons visité Salta ce qui aurait supposé plus de vingt heures dans des bus certes confortables, modernes, sûrs,... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 février 2018

Détails argentins 3 : el metro

J’ai l’impression que la promesse est un rite destiné à s’éteindre. Mario Benedetti (1983)   Buenos Aires a un système de métro parfaitement bien organisé. On achète une carte au prix d’un euro environ et ensuite on charge cette carte dans les stations car elle est électronique et il suffit de la poser sur la borne pour passer. Cette absence de tickets ne signifie en rien une absence de caissiers dans chaque station. On imagine sans mal le coût social d’une éventuelle disparition de ces emplois. Comme partout, il existe... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,