01 août 2017

Les consultations de ce blog

Etrange, en juillet je n'ai presque rien écrit sur le blog et les consultations explosent comme le démontrent les données ci-dessous ! Date Pages vues Total visiteurs Nouveaux visiteurs Visiteurs déjà connus juillet 2017 16908 15947 15520 427 juin 2017 6238 3776 2828 948  Par quel mystère ? Est-ce le résultat du nouvel algorithme de google ? Pour ceux qui ne le savent pas quand vous consultez google vous obtenez des réponses qui ne... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2017

Lettre ouverte à Carole Delga

J'ai écrit un livre sur la question (Carole Delga où l'état dégénéré du rail) où j'ai repris au mot près tous les propos de Carole Delga aux Etats Généraux avec donc quelques commentaires. Je découvre deux pages sur le journal régional de propagande sur le dossier LGV et aujourd'hui toute une page sur La Dépêche où les mêmes mensonges remplissent des colonnes : la LGV c'est 6 milliards et même, Oh ! miracle de la fonte des neiges - 5,7 milliards dans l'entretien avec La Dépêche alors que la rénovation de la ligne existante... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 juillet 2017

Hasta la victoria ?

Nous approchons du cinquantième anniversaire de la mort du Che ce qui relance un débat sur la fameuse phrase : Hasta la victoria siempre ! José Manuel Martín Medem qui a étudié la question depuis longtemps indique qu'en fait la phrase fut la suivante : hasta la victoria, siempre ¡Patria o Muerte! Sa compagne Aleida March sans explique dans Evocación. La virgule permet de comprendre de quelle victoire il s'agit. Non pas la victoire pour la victoire mais la victoire pour la patrie. Ils sont si nombreux ceux qui, révolutionnaires de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2017

Cuenca et ses cerfs-volants

Dans toute l'Amérique latine le cerf-volant continue de conserver une dimension populaire considérable car il ne s'agit pas d'un produit commercial. Les gens continuent de se fabriquer leur oeuvre propre et si aujourd'hui je mentionne celui de Cuenca c'est parce qu'un fana de ce jeu a décidé de créer le plus petit cerf-volant du monde. Ce n'est pas celui qu'on voit sur la photo, puisqu'il a un millimètre de diamètre. Une façon de rappeler que dans le cerf volant l'essentiel c'est la queue. Antonio Zambrano est connu jusqu'aux USA... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2017

PASOLINI MUSICA à Avignon

La pièce de théâtre-musique à Avignon sur la vie de Pasolini avait lieu au moment même où l'assassin de l'artiste emportait dans sa tombe les mystères de cette mort. Le spectacle réussissant à mélanger plusieurs dimensions artistisques (musique, chant, vidéo, récit, lecture, témoignages radios) était bien à la mesure de l'artiste complet Pier Paolo Pasolini. Une vie présentée de manière peu didactique dans le respect de l'histoire de l'auteur d'Ecrits corsaires. A Avignon Dario Fo a cette année totalement disparu donc avec Pasolini... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juillet 2017

Le Nicaragua et son canal

Pourquoi en revenir à ce fameux canal des Chinois au Nicaragua ? Parce qu'à lire un article sur l'Equateur j'y apprends qu'avec Correa la dette du pays a explosé à partir de 2010 et c'est envers la Chine. Alors j'ai repensé au cas du canal d'autant que dernièrement évoquant la dictature d'Ortega dans une réunion une personne totalement ignorante de l'actualité du pays m'invita à user avec modération de ce mot trop souvent utilisé à propos de l'Amérique latine. Pour les dernières nouvelles je retiens le cas de Mónica López... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2017

Avignon : Jean-Marie Galey invente sa vie

En 1994 Marie-France le découvre au Théâtre du Balcon à Avignon où il crée ¡Ay Carmela! de José Sanchis Sinisterra, mise en scène Pierre Chabert, avec Teresa Ovidio. Le spectacle va courir dans toute l’Europe : 850 représentations. Beaucoup plus tard il croise Wajdi Mouawad en jouant le père dans Littoral et obtient le Molière 2005 du meilleur auteur, au Théâtre des Quartiers d’Ivry, mise en scène Magalie Léris. Nous l'avons vu deux fois à Avignon en 2016 où il rejouait ¡Ay Carmela ! Et Marie-France avait évoquer ces deux... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2017

Gilbert Breton communiste atypique du 82

Du temps de l’ancienne fédération du PCF du Tarn-et-Garonne qui se situait surtout au premier étage de l’actuelle, avant rénovation du bâtiment, j’ai souvent croisé Gilbert Breton dont je garde un souvenir ému car il m’apparaissait si atypique. Comme moi, il venait à la « Fédé » pour apporter des articles pour le journal. Avec internet, de tels contacts humains ont disparu. Souvenir ému car sa tête ronde et sa chevelure ondulante lui donnaient un air toujours joyeux que la photo rend bien. Ses articles évoquaient depuis... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2017

Les prochaines sénatoriales le 24 septembre

Le Tarn-et-Garonne n'est pas concerné mais la question n'en est pas moins importante (carte ci-contre avec les départements renouvelables). 39 sénateurs renouvelables sur 170 sont concernés par l’entrée en vigueur, dès le 1er octobre, de la loi sur le non-cumul des mandats votée en 2014. Cette loi portée par le gouvernement de François Hollande, interdit de cumuler un mandat de parlementaire et un mandat à la tête d’un exécutif local : maire, adjoint au maire, président et vice-président de conseil départemental, régional et de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2017

Tout est permis, rien n'est possible

Il s'appelle Philippe Vion-Dury et vient de publier La nouvelle servitude volontaire aux éditions Flyp. La revue les Zindignés vient de l'interroger comme c'est le cas dans ce long entretien sur Le Comptoir.  Dans les deux, ce journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies reprend avec passion le propos de Clouscard : "tout est permis, rien n'est possible". Cette machinerie permet d'allier le permissif et le répressif dans une logique qui de manière imparable fait le bonheur du néo-libéralisme. Clouscard a cette autre... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :