19 novembre 2017

Le foot et Vazquez Montalban sur le Diplo

Je pensais avoir repéré cet article en accès libre sur le Monde diplomatique qui correspond exactement à ce qu'il écrit dans la revue mexicaine Nexos au même moment, et qui charpente l'introduction de son livre sur le foot publié en 2015 et qui reprend le même titre. Le relire est un plaisir. J-P Damaggio Août 1997, pages 22 et 23 Mythologies du sport Le football, religion laïque en quête d’un nouveau Dieu par Manuel Vazquez Montalban   M. Silvio Berlusconi aurait-il réussi à présider le gouvernement de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2017

L'Argentine sur le précédent blog

articles_anciens_sur_l_Argentine Depuis 2008 j'écris sur l'Argentine. Tout a commencé par une brochure réalisée sur l'autogestion en Amériques latine qui m'obligeait à passer par ce pays plein d'expériences sur ce point. Puis il y a eu ma vieille passion pour Mercedes Sosa. Ensuite par hasard une manifestation de plus dans ce pays. Vient ensuite le cas du cinéma dont un film que j'ia présenté à Montauban : Dans ses Yeux. En 2013 l'Argentine fut à l'honneur du Marathon des Mots à Toulouse d'où l'évocation d'Alicia Dujove-Ortiz,... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2017

Le pouvoir, selon Vázquez Montalbán

Le 13 mai 1996, dans son billet hebdomadaire publié sur El Pais, l’écrivain propose un texte qui n’est pas sans résonnance avec l’actualité, même vingt ans après. A ce moment là, en titre du journal, Bossi pour la Ligue du Nord en Italie annonce la création d’un gouvernement pour la Padanie, Henri Batasuna existe toujours (le parti sera ensuite interdit) en relais politique de l’ETA pour inciter l’organisation terroriste à laisser les armes au nom du politique. Oui qui tire les ficelles derrière les figures de la classe... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2017

Chili : encore une victoire de la droite ?

Les présidentielles de demain devraient annoncer le retour de Sebastián Piñera à la tête du Chili (de 40 à 44% dans les sondages). La gestion de Michelle Bachelet dans le cadre d'une vaste union allant des communistes aux démocrates chrétiens n'a convaincu personne. Pour la social-démocratie (avec l'appui du parti communiste du Chili) cette fois c'est le socialiste Alejandro Guillier qui est le candidat doté seulement de 20% à 24% dans les sondages. Le modèle de Podemos ou de l'Uruguay a donné naissance à une nouvelle formation... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2017

Vázquez Montalbán : le football

En mars 2005, donc à titre posthume le fils de Vázquez Montalbán assure la publication du livre auquel son père avait mis la dernière main juste avant de mourir. Ce livre est aussitôt traduit en italien : el calcio. En espagnol, Fútbol una religión en busca de un dios. Le livre débute par un essai global dont le fils dit qu’il avait été publié en partie en Italie mais aussi au Mexique sur le revue Nexos et en France sur Le Monde diplomatique. Les articles sont donnés dans l’ordre d leur parution à partir de trois... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2017

Les articles de René Hervieu dans Point Gauche !

hervieu_final J’ai beaucoup admiré René Hervieu, un artiste complet. Parmi les multiples projets de livres que je reportais de jour en jour, il y avait le bilan de son action dans Point Gauche ! J’avais pris la collection du journal et recopié ses interventions (le journal était dans un format que je n’ai plus). Tout a commencé par l’Algérie, par l’émotion ressentie devant des assassinats qui le touchaient directement, personnellement. Et l’émotion a toujours été sa règle d’écriture. L'émotion c'était aussi de réagir face à... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2017

Qui était Léon Moussinac ?

Léon Moussinac (1890-1964) est une part de l'histoire du cinéma. Vu son texte sur GerdaTaro j'aipensé utile de reprendre cet article d'Emile Breton paru dans l'Huanité. J-P Damaggio   L'HUMANITÉ, Léon Moussinac, homme de passions, intellectuel communiste, ÉMILE BRETON, MERCREDI, 28 JANVIER, 2015 En deux volumes, l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma (AFRHC) publie, avec le concours de la Fondation Gabriel-Péri, un ensemble de contributions sur l’apport du théoricien aux avancées du cinéma en... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2017

Moussinac et Gerda Taro

Léon Moussinac est déjà présent dans l'hommage à la photograhe Gerda Taro publié sur la revue Commune. Ici il raconte les derniers instants avant la mort de cette femme d'exception que j'ai évoqué à travers deux articles : Elena, Tina et Gerda, Hommage à Gerda Taro par Commune. Emouvant même si la présentation de Elena Poniatowska évoque des points ici oubliés comme par exemple le fait que son nom ne soit jamais cité quand lapresse communiste reprend ses photos. J-P Damaggio  Hommage à Gerda Taro Regards juillet 1937 ... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2017

La vie sous l'Occupation en Tarn et Garonne

Dans le cadre des conférences de l'ASPC Geneviève Falgas a évoqué, à partir des rapports des préfets, la vie sous l'occupation en Tarn-et-Garonne. Voici un an elle avait évoqué les gardes forestiers de la forêt de Montech. Elle a aisément démontré que cette source, avec ses limites, permettait, sous le langage administratif, de saisir les élément du quotidien que je vais essayer d'évoquer sommairement. Les trois préfets sont Albert Durocher, François Martin, et Maurice Vincent. Le quatrième arrive juste au moment de la... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2017

De Buenos Aires à l’Argentine

Avant l’Indépendance, pour Argentine on disait Rio de la Plata, (la plata signifiant l’argent en espagnol) car les premiers explorateurs ont cru que cette immense rivière les conduirait à de l’argent, comme l’Amazone devait conduire à l’El Dorado. A l’Indépendance, en 1816, optimisme oblige, ce furent d’abord les Provinces Unifiées d’Amérique du Sud puis en 1826 ça devient la République des provinces unies de la Plata. Il faudra attendre 1860 pour aboutir au mot Argentine après des luttes incessantes entre Buenos Aires et le reste de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :