22 juin 2019

Articles sur 1851 sur lancien blog

Autres articles divers sur le sujet : Avec Cardoze sur Sud-Radio Tombe à Sainte-Eulalie Lot et Garonne (malheureusement la photo n’est plus là !) Insurgés de castelsarrasin Première signature de Léon Cladel Dossier des Archives départementales du 82 : 1 M 307. Il contient les dossiers autour des suites du Coup d’Etat de 1851. J’ai déjà évoqué l’interrogatoire du jeune Léon Cladel qui avait 16 ans (article Cladel-Poumarède). Un lecteur de ce blog m’ayant demandé la signature du personnage utilisée à ce... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2019

Retour sur les résistants au coup d'Etat de 1851

Sollicité par une association de Sauveterre en Rouergue pour y parler du coup d'Etat de 1851 je viens de vérifier mes archives, et je constate que ni sur ce blog ni sur le précédant il n'y a d'onglet sur 1851 or cette question a strucuté ma vie, mais c'était avant l'âge des blogs ! Bref je vais rétablir cet oubli en reprenant mes travaux antérieurs dont quelques-uns se trouvent sur le site toujours actule de l'association 1851. Le hasard a voulu qu'après avoir travaillé avec René Merle sur la quesiton occitane avec Tr'oc nus nous... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2019

1851 : l’instit perd ses moustaches

De Cladel à son ami Clovis Hugues je me doutais que le port de la barbe avait des raisons politiques. Celle à l’inverse de barbus d’aujourd’hui. Dans un livre de ma bibliothèque je découvre qu’en effet la barbe était signe de révolte. Et le fait est devenu officiel après 1851 ! Une circulaire du 20 mars 1852 fixe l’aspect extérieur des instituteurs qui était sous surveillance y compris sous la République. « Pantalon noir, gilet et redingote de la même couleur avec boutons dorés et palmes sur les revers de la... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2017

Le Quarante-huitard par Jean Cassou

Il n'est jamais trop tard pour lire cette vingtaine de pages du petit livre qu'en 1948, Jean Cassou a écrit pour célébrer la Révolution de 48 et par là-même sa juste passion pour le romantisme. J'ai même pris la peine d'ajouter un index pour mieux retrouver ma propre passion pour cette révolution. J-P Damaggio  LE_QUARANTE_HUITARD_Jean_Cassou TABLE DES MATIÈRES I. — Les Quarante-huitards et nous. Victor-Hugo, cet inconnu II. — La Révélation de Quarante-huit. Prolétariat et bourgeoisie. Le roman-feuilleton III. —... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 octobre 2017

1851 à Saint-Pons-de-Thomières

Je cherchais des informations sur un révolte des tisserands de Lodève en 1840 et je tombe sur cet article du Midi Libre du 26 février 2014. Il revient sur un sujet que j'ai tant étudié donc je le reprends ici. JPD Retour sur un fait historique local. Le coup d'Etat du 2 décembre 1851 a mis fin à la IIe République. Dans la région, ceux qui se sont rassemblés pour défendre leur idéal de liberté, de solidarité et de justice sociale ont été arrêtés pendant tout l'hiver. Des commissions mixtes composées du préfet, d'un commandant et du... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2016

Le revenant de 1851, Léon Cladel

Raca est le plus beau livre de Cladel, malheureusement il n'est pas sur Gallica. Un recueil de nouvelles où je reprends Le Revenant que je pensais avoir mis sur mes blogs mais je ne le retrouve pas. Je viens de le relire après avoir cherché Bresdin. JPD.    Le Revenant   Klüper, Ulysse-Othon-Noé-Barthélémy, graveur sur métaux, et citoyen de la capitale, fut, le 3 décembre 1851, trouvé sanglant par des lignards et des dragons sur les pavés empourprés du faubourg Saint-Antoine, non loin de l'omnibus renversé du... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2016

Le médecin de 1851

Ce matin là, en arrivant, sur le mur de la mairie, une plaque commémorative me saute aux yeux. Un peu en contrebas l’école où je dois me rendre en ce printemps des débuts du nouveau millénaire. Le soir quatre merveilles peuvent occuper mon esprit en rentrant chez moi en voiture par les routes si agréables de la Lomagne : une aide-maternelle attentive, une cantinière sympathique, des enfants adorables et un nom qui va me hanter un moment, Basile Cassaigneau. En arrivant face à mes archives, je cherche et découvre le livre supposé... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2016

La dictature à la française

2 décembre 1851, La dictature à la française, analyse de l'événement à partir de l'insurrection dans le sud ouest. Ce livre de 2001, publié en tant que suppément d'un journal n'a pas eu d'ISBN et n'a donc pas été répéré parmi les livres. Il en reste 40 exemplaires en version papier à 5 euros l'exemplaire (190 pages en format A5). Je viens de le recopier (il était dans un format incompatible avec le monde d'aujourd'hui) et j'ai eu la surprise de constater que je n'avais pas un mot à changer. Simplement, aujourd'hui j'enlèverais le... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2016

Rozier, L’Aveyron, la République, l’occitan

En 1993 et 1994 j’ai passé deux étés à étudier le cas Rozier. Je dois remercier René Merle pour son aide et son soutien. En l’offrant aujourd’hui sur internet j’ai la sensation de faire œuvre ethnologique. En 93-94 je pensais encore que, soit du côté mouvement occitan, soit du côté démocrate, Rozier serait une lumière. Mais il était "trop" : trop peuple, trop engagé, trop aveyronnais, trop républicain. Aujourd’hui la page est tournée. Il reste à savoir une chose : il a existé… pour rien. J-P Damaggio rozier
Posté par Livre social à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2015

Jep, le roman sur le 2 décembre 1851 dans les P.O.

Je reprends de Wikipédia ce début de présentation : "Emile Pouvillon est un écrivain français né en 12 octobre1840 à Montauban et mort le 6 octobre 1906 à Jacob-Bellecombette près de Chambéry. Après des études de Droit à Paris, il revient dans sa ville natale où il commence à écrire quelques poésies et des nouvelles. Il réside dans le quartier de Villenouvelle, qui accueille son aîné quercynois, l'écrivain régionaliste Léon Cladel. En 1867, un séjour à Paris lui permet de côtoyer le milieu littéraire et de voir ses premiers textes... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :