13 janvier 2019

Andy de Groat et le Centre national de la danse

Voici deux témoignages sur un moment final du combat d'Andy de Groat (je constate les deux écritures avec Andy Degroat).    CARNETS ET NOTES D’ANDY DE GROAT Vingt-deux cahiers et des dizaines de pages libres où Andy de Groat nourrit, invente ou réinvente les chorégraphies de quatre pièces majeures : La Bayadère (1988-1992), Swan lac (reprise par les danseurs du Ballet de l’Opéra d’Avignon en 2007), La Folie d’Igitur (2009 à Avignon encore, et son adaptation au CND : « Autour de La Folie d’Igitur », en 2010), et enfin Pas... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2019

Eoliennes : une asso à Garganvillar

Nous avons sur ce blog souvent évoqué les questions des éoliennes en projet sur notre secteur. Grâce au journal de Larrazet Le Trait d’Union je découvre la création d’une association à Garganvillar : Vents à contre courant qui a un site facebook. Adresse : VACC 2285 route du Bois Grand, 82100 Garganvillar. Voici le témoignage et un commentaire à la fin. J-P Damaggio  Eoliennes : une escroquerie verte organisée Témoignage d'une agricultrice bio J'ai 35 ans et je suis agricultrice bio en Auvergne. Il y a deux... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 décembre 2018

Marino Rigoni, que de souvenirs

Je ne l’ai connu que pendant quelques années à partir de 1992. Le PCF était cloisonné en cellules ce qui fait qu’il en était membre en même temps que moi sans que nous nous soyons rencontrés. Le journal de ce parti nous avait trouvé un point commun en 1982. Aux municipales nous avions refusé une alliance avec le PS. En réalité la question était moins simple. Dans ma section de Nègrepelisse le maire sortant était radical donc, au nom des accords nationaux, il fallait faire alliance avec lui. Sauf que Jean Cambon, adjoint... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2018

Penne-Puycelsi-Bruniquel, les forges

LES_MINIERES_DE_Penne_Puycelsi_et_les_forges_de_Bruniquel Mes archives sont globalement rangées, juste assez pour que j’y retrouve de l’inattendu ! Donc aujourd’hui, sans le chercher, je tombe sur cet article de Raymond Granier sur les minières de Penne, Puycelsi, et les forges de Bruniquel (voir lien). Sans le savoir Raymond Granier a changé ma vie. Nous sommes en 1979 et j’ai eu le plaisir de le rencontrer. Parmi les infos qu’il a bien voulu me donner, il m’a poussé vers les forges de Bruniquel. J’habitais à une dizaine de... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 novembre 2018

Préhistoire : un avant et un après Bruniquel

La préhistoire est un champ d’investigation très récent et qui a besoin des techniques les plus sophistiquées ! Un champ d’investigation très récent, je veux dire du XIXème siècle, quand l’histoire est étudiée depuis la nuit des temps. Longtemps la Bible a mis une barrière devant toute les recherches sur l’origine de l’humanité et aujourd’hui encore les créationnistes refusent Darwin. Les techniques les plus sophistiquées car les découvertes ne concernent que des détails. La découverte de la grotte de Bruniquel a été prise... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2018

Bruniquel, la Grotte, le film, émouvant

  Le hall d’entrée du Conseil départemental archiplein. Au moins 1000 personnes. Pour une soirée spéciale, avec projection en avant-première du film documentaire de Luc-Henri Fage, consacré à la découverte de la Grotte de Bruniquel et qu’Arte prévoit de diffuser en 2019. Je l’avoue, je craignais un film trop pédagogique ou pas assez. Sauf que le réalisateur est parti prenante et il rend le sujet totalement émouvant. On participe aux recherches, on entre dans l’événement car le film a pris quatre ans de travail. Il... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Les élites ne sont plus parisiennes

C’est en écoutant Michéa à Larrazet que j’ai constaté une contradiction dans son propos. A lui, à qui on reproche d’idéaliser le peuple, il répond : et ceux qui idéalisent les élites ont-ils un nom ? Il y a la question du nom et celle du lieu. Michéa a répété à Larrazet le côté parisien des élites sauf qu’en même temps il a indiqué que ce cercle fermé, souvent consanguin, était de partout, était cosmopolite. Alors je me suis dit qu’il faudrait un nom actuel pour exprimer cette situation. Il faudrait arracher les élites... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2018

Bergère méconnu

Jean-Claude Periès, un ami d’Hubert Bergère vient de décider de l’honorer par une publication. Il a rassemblé tout les œuvres de l’artiste qu’il possède et quelques anecdotes. Pour les œuvres elles permettent de saisir des éléments du vaste talent de cet homme qui n’avait pas un sou. Pour les anecdotes j’en retiens deux. Sa passion pour Bruniquel dans le cadre de son travail de dessin pour le Musée d’histoire naturelle. Les rencontres à Beauregard avec la sœur du célèbre communiste René Andrieu collectionneur d’œuvres de peintre.... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 novembre 2018

Montricoux et Malartic (suite)

En 1894 la Société archéologique, au cours de sa sortie annuelle, est allé à Montricoux et indique au sujet du château : « Cela fait, nous nous dirigeons vers le château, en passant par la sortie du bourg, où existait il y a 25 ans encore la porte signalée par M. le curé Tesseyre. Un élégante grille nous donne accès au jardin anglais qui précède le château, de construction relativement récente, sous Louis XIV sans doute. L'écusson des anciens seigneurs les Maures de Malartic décorait la principale entrée: le marteau des... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 novembre 2018

Les Malartic sous un autre angle

Sur le site municipal de Périgny on présente deux membres de la famille de Malartic et pour le gouverneur de l’île Maurice le ton n’est pas celui de l’article précédent. Je conteste le mot « s’acoquina » car à cette époque là les pouvoirs politiques et les corsaires marchaient TOUS la main dans la main sous peine pour le corsaire de perdre le droit à le rester. Il faut se souvenir que les pouvoirs et les corsaires se partageaient les butins pris aux Anglais. Pour le cas de l’esclavage l’appréciation n’est pas aussi simple... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :