02 avril 2021

Actualité de Padura

Le parti unique de Cuba aura son congrès du 16 au 19 avril et Raul Castro, 89 ans, laissera tout le pouvoir au nouveau président Miguel Diaz-Canel. A l’heure du vaccin cubain, le pays est parfois réduit à cette question et non pas à la chute de 11% du PIB en 2020. Un des thermomètres sincères de la situation du pays s’appelle depuis longtemps Léonardo Padura qui dans son pays même vient de bénéficier d’un documentaire. Je reprends sans le traduire ce long entretien avec l’écrivain, qui nous vient de Colombie. Il y évoque les... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2021

Vazquez Montalban, Platon et Trump

Dès ses vingt ans et pour la vie, Vazquez Montalban a usé de trois types d’écriture : celle de son intimité (la poésie), celle du face à face avec le réel (le journalisme), celle échappant au journalisme (la littérature). A reprendre hier son chapitre «les dieux sont partis il nous reste la télévision » dans le pamphlet de la planète des singes j’ai été stupéfait. Il présente ainsi le livre VII de la République Platon : «Les prisonniers de la caverne s’habituent à voir les ombres projetées de l’extérieur et peuvent finir... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2021

Léonardo Padura et son nouveau roman

Premier élément de Como polvo en el viento A trop attendre la sortie en français du prochain roman de Padura j’ai commandé la version espagnole à moindre frais et je viens de traduire le premier élément avec une tonne d'imperfections annoncées. 1 Nous partons vers trois parties des USA : le nord-ouest, New York et Miami. 3 Dans Miami un quartier, Hialeah. 2 Avec Miami Cuba n’est pas loin. 3 Tout commence par un dialogue pas sympathique entre une mère (Loreta) et une fille (Alicia, Cosi). En fait juste avant il y a le... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2020

Prologue au livre de Vazquez Montalban

Sur la photo : Ángeles Caso, José Saramago, Charo López and Rosa Regás Rosa Regás a écrit le prologue du livre de Vazquez Montalban dont j’ai déjà donné l’épilogue. J’en donne une traduction qui m’a fait beaucoup souffrir à cause d’une construction de phrases à rallonges. Je donne aussi la version en espagnol. Je ne connais pas Rosa Regás mais j’ai tenu à présenter son texte car il est révélateur de l’effet Montalban qu’il est impossible de mesurer en France, où on retient surtout son détective Pepe Carvalho. Comme tout... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2020

Manuel Vázquez Montalbán et El Zurdo

J’ai déjà évoqué le livre dont je donne l’épilogue. Un livre sur lequel je reviendrais souvent. Aujourd’hui le ciel est gris alors je me suis mis au travail. Recopier l’épilogue en espagnol et le traduire. Pour donner les deux versions car je doute de la bonne qualité de ma traduction. El Zurdo est mort juste à la sortie du livre et il témoigne ici d’une vie avec Manolo. Chaque mot est émouvant. J-P Damaggio 1) Le dessin de MVM par El zurdo et l'auto-portrait d'el zurdo  Epilogue du livre Manuel Vázquez... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 novembre 2020

Nouveau roman de Padura et le Nobel

Je reste un peu en Amérique latine avec la traduction de cet article de Ciber Cuba suite à un passage de Padura à Buenos Aires. J-P Damaggio   Leonardo Padura: "¡Me encantaría ganar el Premio Nobel, por supuesto!" L'écrivain cubain Leonardo Padura a avoué à la station de radio argentine Radio Nihuil qu '«il adorerait gagner le prix Nobel». Pendant des semaines, l'éventuelle nomination de l'écrivain cubain a fait l'objet de discussions dans certains journaux et éditoriaux. Cependant, rien de tout cela ne peut être... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 novembre 2020

Vazquez Montalban et son manifeste subnormal

La parution d’un nouveau livre sur Vazquez Montalban m’a imposé un détour supplémentaire vers l’Espagne mais, voilà afin de reprendre ma propre route, je vais boucler le voyage par un commentaire sur son livre Manifeste subnormal (Manifiesto subnormal). Il a été publié en 1970 mais traduit seulement en 1994 ce qui m’a permis de le découvrir à ce moment-là. Il témoigne d’une période étrange de l’écrivain, la période subnormale. Entre les années 60 et 1975, donc sous le franquisme MVM a considéré que la seule façon de lutter... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 novembre 2020

Vazquez Montalban en Franc-Tireur et Partisan

Dans un bilan politique précédent à partir du dernier Pepe Carcalho, Milenio je concluais ainsi : «Nous vivons une époque où la promesse d’un futur radieux a fait place à celle d’un futur désespérant. Sauf pour les kamikazes. Avec cette obsession d’une culpabilité générale qui fait de la vie au présent un calvaire. Sauf pour les millionnaires. Il n’y a plus de futur, plus de présent et encore moins de passé. Il ne reste rien sauf les diverses formes de chirurgie esthétique pour sauver les apparences. L’ultime révolution... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2020

Vazquez Montalban – Rafael Ribo

En 1987 Rafel Ribo né en 1945 prend la tête du PSUC c’est-à-dire la version catalane du Parti communiste espagnol. Il se veut un novateur et va de ce fait s’activer pour que le PSUC se change en ICV (Initiative pour une Catalogne Verte). Au même moment mais de manière très différente le PCE se change en Izquierda Unida pour unir le courant communiste et le courant écologiste. En conséquence la décision de publier, en 1988, un livre avec Vazquez Montalban entre dans une démarche politique nouvelle. Quand, à sa sortie, je découvre... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2020

Orwell, Vazquez Montalban, T.S. Elliot

J’ai déjà à plusieurs reprises évoqué le lien Orwell, Vazquez Montalban. Aujourd’hui j’ajoute leur référence commune : T.S. Elliot (1888-1965). George Orwell (1903-1950) n’a eu aucun mal à rencontrer physiquement T.S. Elliot le natif des USA «naturalisé» Britannique. Il aurait souhaité que T. S. Eliot qui était en plus de poète, éditeur, publie son livre sur La ferme des animaux. Mais il refusa comme tant d’autres car en 1944, c’était évident, le livre allait soulever des tempêtes. George Orwell a failli se résoudre à... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,