24 février 2020

Le salon de l’agriculture, Marx et l’écologie

Permettez-moi aujourd’hui un certain nombre de banalités. Le premier besoin des humains sont alimentaires et si la nourriture arrive souvent dans nos assiettes suite à quelques transformations industrielles (ne serait ce que le transport) sa base reste et restera agricole. D’où la notoriété française du salon de l’agriculture[1] car malgré la faible part des paysans dans nos sociétés, ils témoignent de notre consommation basique. Marx vient se glisser dans ce propos aussi banalement que ce que je viens d’écrire. Grâce à Justus von... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2019

Marx, le déterminisme et le mysticisme

Dans un article récent René Merle revient sur cette question décisive du rapport que Marx a entretenu avec le déterminisme. D’où la question qu’il pose: «Tout au contraire [«du marxisme vulgaire»], même si à l’évidence les hommes vivent dans des conditions déterminées, qu’ils ont reçues et non choisies, ne possèdent-ils pas la faculté de choisir librement leur mode d’action dans le cadre de ces conditions ? » Les conditions déterminées font que la liberté consisterait donc à s’activer à partir de la connaissance des conditions... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2019

Michéa en 1973 déjà philosophe

La Nouvelle critique, mensuel du PCF, que j’ai évoquée au sujet de Pasolini avait une rubrique de compte-rendu de lectures. On y trouve un texte de Jean-Claude Michéa en mai 1973. Il était jeune et déjà marxiste iconoclaste. Je regrette de ne pas avoir suivi son conseil de lecture. Je ne sais si à un moment il a eu droit à y publier un article en pleine page. Il a cependant pu y rencontrer des amis de Clouscard (à suivre), Vincent Labeyrie (rendant compte du livre de Commoner) et quelques autres aussi iconoclaste que lui ! J-P... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2018

Michéa et Marx

Isabelle Garo qui ne mâche pas ses mots contre Michéa : Au nom du peuple. J-C. Michéa réécrit l’histoire. Ai-je écrit dans un message précédent. Elle indique par exemple : «Heureusement, Michéa a pris soin de nous prévenir : il n’est « plus » marxiste.» Elle a peut-être raison car je n’ai lu que le dernier livre de Michéa où cependant Marx est longuement cité… mais à le citer on n’est pas forcément marxiste, d’ailleurs d’après ce que je sais, Marx lui-même disait, qu'il n’était pas marxiste. Bref, Marx est cité environ 40 fois... [Lire la suite]
Posté par Livre social à 15:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :